Gracieuseté Michele Letendre participait à sa dernière compétition en fin de semaine. L'athlète de 30 ans s'adonne au CrossFit depuis 2009.

Après six années de compétitions sur le circuit professionnel, Michele Letendre, originaire de Dollard-Des-Ormeaux, a participé à sa dernière compétition de CrossFit en fin de semaine. Malgré la dernière place de l’équipe canadienne, l’athlète se retire la tête haute après avoir tout donné.

Michele Letendre faisait équipe avec Brent Fikowski, Patrick Vellner et Carol-Ann Reason-Thibault dans le cadre des Jeux Reebok CrossFit Invitational 2016, qui se déroulaient à Oshawa, en Ontario. «J’ai appris à connaître des athlètes que je connaissais peu et j’espère pourvoir faire partie de leurs plans futurs, en tant que coach ou en tant qu’amie», confie-t-elle.

L’équipe canadienne a terminé en dernière place, dimanche. C’est l’Équipe Europe qui a remporté la première place, suivie des États-Unis en deuxième et de l’Équipe Pacifique en troisième place. «On est arrivés derniers, mais on s’est amusés», observe Letendre.

C’est la première fois que le Canada était l’hôte de cette compétition, qui a rassemblé les meilleurs athlètes de partout dans le monde. «Les résultats sont comme ils sont, mais on n’aurait pas pu faire mieux, on s’est tous vraiment donné», indique l’athlète.

Michele Letendre a annoncé plus tôt cette année qu’elle prenait sa retraite. Les Jeux qui ont eu lieu dimanche lui ont permis de compétitionner une dernière fois devant ses supporteurs. «C’était très encourageant, j’ai vraiment senti l’amour dans la foule», apprécie-t-elle.

Retraite
Bien qu’elle prenne sa retraite de la compétition, Michele Letendre n’a pas l’intention de faire une croix sur le CrossFit. Elle continuera à travailler dans le milieu, notamment à titre d’entraîneuse chez Deka CrossFit, à Blainville. «C’est mon sport, ma profession, c’est vraiment ma passion.»

La femme de 30 ans pratique cette discipline depuis 2009. Elle a participé à ses premiers CrossFit Games en 2011. Lors des Jeux mondiaux de 2016, elle a terminé en 16e position. En 2014, elle est arrivée en quatrième place de la compétition.

Elle veut d’ailleurs mettre à profit son expérience pour former les athlètes qui souhaitent participer à des compétitions.

Entraînement
C’est aussi pour retrouver un mode de vie plus normal que Michele Letendre a décidé de mettre un terme à sa carrière professionnelle. «Faire des sacrifices tous les jours, ça devient lourd. J’ai hâte d’avoir une vie plus normale, de boire un verre de vin ou encore d’aller en vacances avec mon chum», confie-t-elle.

Les entraînements sont très exigeants autant physiquement que mentalement. «Je m’entraînais de trois à quatre heures par jour, en plus des traitements comme la massothérapie et la physiothérapie, sans parler de la nutrition», explique Michele Letendre.

Au cours des prochaines semaines, l’athlète compte poursuivre son entraînement de façon régulière, sans toutefois la pression liée aux compétitions professionnelles.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus