TC Media/Marilyne Demers Postes Canada a procédé, jeudi, à l’ajout de dalles de type interblocs au sol. Les modules sont demeurés quant à eux sur les socles de béton déjà existants.

Au lendemain de l’appel de TC Media à Postes Canada, le sol entourant la boîte postale communautaire située à l’angle des rues Elgin et Forbes, à Pierrefonds, a finalement été recouvert de dalles de type interblocs, le 17 novembre. Le sol, non fini, qui était à l’avant de la boîte postale depuis un an, avait été dénoncé par des citoyens et le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) en début de semaine.

Katia Jabbour, une résidente du secteur, a signalé l’affaire à TC Média la semaine dernière. La citoyenne raconte alors avoir communiqué avec Postes Canada à quatre reprises depuis la fin septembre pour faire corriger la situation, mais sans succès. «À chaque fois, j’ai parlé à des personnes différentes qui m’ont dit qu’elles allaient me rappeler, sans jamais me donner de nouvelles», déplore-t-elle.

Rencontrée le 15 novembre, Mme Jabbour, qui se fait la porte-parole des résidents de son secteur, affirmait alors que l’absence de dalles de béton au sol rendait la chaussée plus glissante. «C’est dangereux, nous avons les pieds dans la boue. Avec l’hiver qui s’en vient, ce sera pire», avait-elle dénoncé.

img_0026

Danger
La situation de cette boîte postale, alors sans revêtement de sol, est loin d’être unique. Selon le STTP, de nombreuses autres boîtes communautaires seraient concernées.

Incapable de fournir des statistiques précises sur le nombre de boîtes touchées, le syndicat déplore le fait que cette situation peut représenter un danger.

«Postes Canada a la responsabilité de rendre les endroits sécuritaires, autant pour les travailleurs que les clients», dénonce Paul Vincelette, directeur, santé et sécurité, de la section locale de Montréal au STTP. «Les citoyens doivent rapporter les boîtes postales qui ne sont pas terminées afin que des mesures soient prises», ajoute M. Vincelette.

Ce dernier déplore notamment la gestion de Postes Canada. «Les boîtes postales communautaires ont été rapidement implantées et nous n’avons pas été consultés», soutient-il.

Implantation complexe
Postes Canada avait annoncé son intention en 2014 de mettre fin à la livraison du courrier à domicile dans un délai de cinq ans.

Découlant de cette décision, la société d’État a annoncé l’implantation de boîtes postales à la grandeur du pays. On estimait d’ailleurs à l’époque qu’environ 5 millions de ménages devraient changer leurs habitudes de réception du courrier.

L’installation de boîtes ne s’est pas faite sans heurts, notamment à Montréal où l’espace pour ériger ces boîtes se faisait plus rare.

Le maire Denis Coderre avait d’ailleurs défrayé la manchette en maniant le marteau piqueur pour détruire une dalle de béton qui avait été coulée dans un parc de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro.

Lors de la dernière campagne électorale fédérale, Justin Trudeau avait même pris l’engagement de rétablir la livraison du courrier à domicile par Postes Canada, ce qui n’a pas été fait.

Environ 5300 adresses à Pierrefonds-Roxboro sont passées à la livraison du courrier à domicile aux boîtes postales communautaires en 2015, selon la société d’État.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus