Photo: Gracieuseté La nomination de Catherine Clément-Talbot sera en vigueur jusqu'à la fin de son mandat actuel.

La conseillère de Ville du district Cap-Saint-Jacques à Pierrefonds-Roxboro, Catherine Clément-Talbot, a été nommée maire suppléant de Pierrefonds-Roxboro le 6 février, une décision qui suscite l’ire du parti de l’opposition, Vrai changement pour Montréal.

Lors de la séance du conseil municipal de février, la chef de Vrai changement pour Montréal, Justine McIntyre a déploré qu’elle et son collègue, Roger Trottier, n’aient jamais été nommés à cette position depuis le début du présent mandat.

Elle a rappelé que dans Ville-Marie, son collègue de Vrai changement pour Montréal, Steve Shanahan, a occupé cette position à titre de membre de l’opposition le temps d’un mandat en 2016 et que la conseillère de Projet Montréal, Valérie Plante, a, quant à elle, servi deux mandats en 2014 et 2015.

«C’est possible d’être maire suppléant pour quelqu’un qui ne fait pas partie de la même formation politique. Malheureusement, pour des questions de partisannerie, ce n’est pas le cas à Pierrefonds-Roxboro», a-t-elle fait valoir.

Par ailleurs, Mme McIntyre a souligné que Mme Clément-Talbot préside également le comité de circulation et le comité consultatif d’urbanisme.

«En plus de cela, elle souhaite cumuler les fonctions de maire suppléant. Je considère que c’est anti-démocratique. Il devrait y avoir une meilleure distribution des responsabilités parmi les membres du conseil», a-t-elle avancé.

Le maire de l’arrondissement, Dimitrios (Jim) Beis, a indiqué, en entrevue à TC Media, ne voit pas de problème à choisir seulement des membres de sa formation politique à cette position.

«C’est sûr que je vais choisir quelqu’un de mon équipe comme maire suppléant. Est-ce que ça veut dire que j’exclue l’opposition de la participation démocratique ? Si j’étais dans l’opposition, ce n’est pas le statut ou le titre que je chercherais à obtenir, mais bien la participation et la communication et ça, c’est déjà acquis», a-t-il souligné.

Entrée en vigueur le 7 février, la nomination de Mme Clément-Talbot sera en vigueur jusqu’à la fin de son mandat actuel. Le conseiller d’arrondissement pour le district de Cap-Saint-Jacques, Yves Gignac, occupait ce poste depuis août dernier.

Selon le règlement sur la régie interne du conseil, le maire suppléant a tous les pouvoirs et les responsabilités du maire en son absence.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!