Photo: Gracieuseté «J'ai la chance d'avoir un grand leader comme partenaire. Je donne ma pleine confiance à Dimitrios (Jim) Beis dans cette nouvelle aventure», a affirmé Benoit Langevin.

Sitôt annoncée, la candidature du directeur général d’Action jeunesse Ouest-de-l’Île (AJOI), Benoît Langevin, au poste de conseiller de Ville dans Bois-de-Liesse à Pierrefonds-Roxboro a été vertement critiquée par l’actuelle conseillère du district, Justine McIntyre. M. Langevin se présente sous la bannière de l’Équipe Denis Coderre pour Montréal.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé le 12 février la nomination de M. Langevin, directeur général de l’organisme de travail de rue AJOI depuis 10 ans.

«Avec ma maitrise des enjeux du secteur, je crois être le mieux outillé pour améliorer la qualité de vie des résidents. J’ai vécu ici la majeure partie ma vie, a écrit M. Langevin sur sa page Facebook. Faire le saut en politique était une suite logique de mon engagement. Étant jeune papa, la famille est un enjeu primordial et les jeunes seront toujours au cœur de mes priorités».

M. Langevin a depuis reçu plus de 50 messages d’appui sur le réseau social, notamment de la mairesse d’arrondissement de Montréal-Nord, Christine Black ainsi que du conseiller municipal de Dollard-des-Ormeaux, Alex Bottausci.

«Flou éthique»
Contactée par TC Media, la chef du parti Vrai changement pour Montréal, Justine McIntyre, avance qu’il y a un «flou éthique en jeu» du côté de l’équipe du maire Coderre, dont le maire d’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios (Jim) Beis fait partie.

«Je trouve extrêmement sensible que quelqu’un qui passe son temps à solliciter de l’argent de l’arrondissement pour son organisme va maintenant se présenter pour un poste d’élu. Il devrait se retirer de ses fonctions. Il est présent aux côtés du maire Beis dans tous les évènements publics et ce dernier fait ouvertement sa promotion depuis au moins deux ans», fait-elle valoir.

Lors de l’année 2015-2016, l’arrondissement a voté l’octroi d’un montant total de 83 035,86 $ à AJOI, dont une somme de 10 000 $ provenant des coffres de l’arrondissement. Le reste a été déboursé par des programmes gérés par la ville-centre.

En septembre, TC Media apprenait que l’arrondissement a voté des contributions de 649 712 $ à AJOI sur une période de 10 ans.

«On reçoit de l’argent de partout et ça fait partie d’un système d’appel d’offres. Il n’y a vraiment aucune ambiguïté sur comment AJOI va chercher ses fonds. D’autant plus que ce n’est pas moi qui gère les fonds municipaux. Je travaille avec la communauté dans le rôle de directeur général pour trouver une solution à la pauvreté locale et [Mme McIntyre] fait des amalgames partisans», déplore M. Langevin.

Par ailleurs, Mme McIntyre a fait savoir à TC Media qu’elle serait candidate à l’élection municipale de novembre, mais a mentionné ne pas encore savoir quel poste elle briguerait.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!