La journée de vendredi en a été une de développements majeurs dans le dossier des inondations au Québec, notamment dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal. Québec a demandé l’aide de l’armée canadienne alors que de nombreux citoyens, notamment à L’Île-Bizard étaient appelés à évacuer.

Dans un point de presse en fin d’après-midi, vendredi, le ministre de l’Environnement, David Heurtel a parlé de la prise crise de crue des eaux en 55 ans, évoquant un débit d’eau de 9000 mètres cubes.

«Les prochains jours vont être les plus difficiles en termes de débit», indique M. Heurtel.

L’arrondissement de L’Île-BizardSainte-Geneviève recommandait fortement, vendredi, d’évacuer l’Île Mercier notamment en raison du niveau de l’eau, qui pourrait compromettre la capacité portante du pont reliant l’île à L’Ile-Bizard. Des citoyens vivent des heures difficiles étant appelés à quitter leur résidence.

«On n’est pas là pour forcer les gens, mais on demande aux gens d’évacuer pour leur sécurité», a, quant à lui, fait savoir le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, en référence à la situation globale au Québec.

Le niveau de l’eau est appelé à grimper de manière substantielle au cours des prochaines heures alors que d’importantes précipitations sont attendues sur la région.

Vendredi, de nombreux politiciens ont visité l’Ouest-de-l’Île, dont le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault et le maire de Montréal, Denis Coderre.

Les plus récentes statistiques fournies par Québec, en date de vendredi matin, font état de 1546 résidences touchées, 165 maisons évacuées et 250 citoyens touchés.

L’armée commencera son déploiement à partir de samedi.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!