Un vol commis en fin d’après-midi dimanche dans une bijouterie du Fairview de Pointe-Claire a causé la panique de nombreux clients du centre commercial de l’Ouest-de-l’Île, poussant certains à quitter l’endroit rapidement. Les deux individus à l’origine du larcin étaient toujours au large, lundi.

C’est aux environs de 16H15 que les voleurs ont commis leur crime, à la bijouterie du magasin La Baie.

Les deux individus masqués se seraient introduits dans le magasin à grande surface situé dans la partie Est du centre commercial avant de fracasser des présentoirs à bijoux. Ils auraient alors fracassé des présentoirs ce qui a engendré un «vacarme». Les relationnistes du Service de police de la ville de Montréal parlaient d’ailleurs d’une «possible détonation» dans les instants suivant le vol de la bijouterie.

Le chef du SPVM, Philippe Pichet, a confirmé sur Twitter qu’il y avait eu un «vol qualifié dans une bijouterie du centre d’achat». «Nos policiers [sont] sur place», a-t-il précisé dans un message sur le réseau social.

Les suspects auraient ensuite pris la fuite à pied vers l’est dans le stationnement du centre commercial.

«Le magasin a été évacué, mais pas le Fairview», précise d’entrée de jeu Jean-Pierre Brabant du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), ajoutant qu’un vent de panique était palpable à l’arrivée des policiers alors qu’il y avait plein de monde qui sortait assez rapidement»

Plusieurs médias rapportaient en fin d’après-midi dimanche  un « important mouvement de foule au centre commercial de l’Ouest-de-l’Île» à la suite du crime.

Aucun coup de feu n’a été tiré dans le centre commercial, dimanche et aucune arme à feu n’a été utilisée lors du cambriolage. La valeur de ce qui a été dérobé était toujours inconnue lundi après-midi.

Une enquête du SPVM est en cours afin de retracer les deux individus qui étaient toujours au large en début de semaine.

Les policiers ne disposent que d’une description sommaire des deux criminels qui étaient «masqués, habillés en foncé et portaient  des souliers noirs» selon Jean-Pierre Brabant. «Dans le vent de panique, la description a été difficile à avoir sur les lieux», ajoute le porte-parole du SPVM.

Toute information relative à ces événements peut être transmise à la ligne Info-Crime au 514 393 1133

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!