Le fournisseur de produits pour satellites de communication MacDonald Dwettwiler et Associés (MDA) a annoncé, lundi, un investissement de 202 M$ pour la création d’un centre d’excellence unique au pays en fabrication satellitaire dans ses locaux de Sainte-Anne-de-Bellevue. Grâce à cet influx d’argent, l’entreprise pense pouvoir obtenir des contrats d’une valeur totale de plus de 500 M$.

Bien que l’investissement n’amène pas de création d’emplois, il permettra d’en consolider 169, selon l’entreprise. L’argent a aussi permis la construction d’une salle de testage gigantesque à la fine pointe de la technologie.

«Le marché des satellites est en évolution, juge le vice-président, opérations et relations institutionnelles, Marc Donato. Une évolution assez importante depuis trois ou quatre ans. Chez MDA, on est obligés de développer de nouvelles technologies pour ces satellites. On voit ça comme une opportunité de développer. On a une longue liste de projets».

M. Donato indique que MDA veut, entres autres, travailler sur le développement d’une technologie digitale qui permettra de changer les paramètres d’un satellite une fois en orbite, de façon à le rendre plus utile, rentable et performant.

«C’est une technologie qu’on s’est battus pendant un an et demi pour amener au Québec. Ça va nous permettre de gagner des contrats qu’on ne pourrait pas gagner autrement, précise M. Donato. Avec ce centre, on développe aussi des technologies de fabrication robotique qui vont baisser le coût de fabrication de nos satellites «normaux», pour être encore plus compétitifs».

Salle de testage
Grâce à sa nouvelle salle de testage, l’entreprise va pouvoir effectuer au Québec ses tests de compatibilité électromagnétique, qui sont obligatoires pour les satellites.

Cette installation simule l’environnement spatial. À priori, elle donne l’impression d’un studio d’enregistrement format géant avec des murs ornés de styromousse gris.

Même le sol en est recouvert, ce qui donne l’impression d’être en présence de centaines de stalagmites. Complètement insonorisée, on peut y faire entrer un satellite complet.

«Les murs absorbent la radiation électromagnétique. Quand on mesure un satellite, il y a plein d’électronique qui envoie du bruit électromagnétique. On doit vérifier s’il y en a trop ou si ça interfères avec le fonctionnement du satellite. Il faut faire un test dans une salle ou les énergies électromagnétiques ne vont pas sortir et rebondir et revenir vers le satellite», explique M. Donato.

Aide de Québec
Le gouvernement québécois est partie prenante de ce projet alors qu’il fournit une subvention de 3 M$, ainsi qu’un prêt de 45 M$.

«La proximité avec l’agence spatiale sur la rive-sud, tout ça mis ensemble place le Québec dans une situation très concurrentielle. Le soutien de nos universités est important à la fois pour la main-d’œuvre et pour la recherche», fait valoir le député de Jacques-Cartier, Geoffrey Kelley.

Les locaux de MDA au Québec sont situés sur la voie de service de l’autoroute transcanadienne, à Sainte-Anne-de-Bellevue.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!