François Lemieux/TC Media La Caisse Desjardins de l'Ouest-de-l'Île a quatre centres de service à Dollard-des-Ormeaux, Dorval, Pointe-Claire et Sainte-Geneviève.

La Caisse populaire de l’Ouest-de-l’Île, qui compte parmi ses membres seulement 27% d’anglophones, vient de lancer une opération de charme majeure pour attirer cette clientèle, ainsi que les allophones, sachant que, selon Statistique Canada, 68% de la population de l’Ouest de l’île a comme langue maternelle l’anglais.

Afin de combler cet important fossé, Desjardins prévoit une offensive en trois points au cours des prochains mois: rencontrer les leaders communautaires, établir une offensive de marketing ciblée en plus d’utiliser des groupes de discussion pour trouver des pistes de solution.

Le directeur général de la Caisse populaire Desjardins de l’Ouest-de-l’Île, Serge Poirier entend également prioriser une plus grande représentativité lors de l’embauche des futurs employés.

«Cet écart nous donne beaucoup d’espace pour grandir. 59 % des immigrants dans la région sont de première ou deuxième génération. Nous devons penser différemment. Il faut se rapprocher des leaders économiques et sociaux, des politiciens, des comptables, notaires et avocats. Souvent, ces gens sont très près de leurs clients», indique-t-il.

Ce dernier estime qu’il y a une opportunité d’affaires importante pour ce qui est des nouveaux immigrants qui n’ont pas de famille déjà établie au Québec.

«Ceux qui ont déjà des proches ici vont en général aller vers la même institution bancaire que celle de leur famille. Mais pour ceux qui cherchent une institution, on a, chez Desjardins, un des meilleurs programmes pour immigrants sur le marché. Mais cela n’est pas connu. Il nous être plus en connexion avec les gens qui aident les immigrants à s’établir ici», souligne M. Poirier.

Aucun échéancier précis n’a été fixé par la Caisse Desjardins de l’Ouest-de-l’Île pour cette opération de charme. Selon la conseillère en communication, Emmanuelle Legros, ces efforts «s’inscrivent dans le temps, c’est un processus évolutif qui sera possiblement ajusté/affiné en fonction des résultats et de la réponse du marché».

En 2016, les revenus de Desjardins ont atteint 14,1 milliards $, une hausse de 1,5 %.

1030
Nombre de points de service Desjardins au Québec administrés par 300 caisses.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!