François Lemieux/TC Media Plus d'une trentaine de résidents ont exprimé des réserves par rapport au projet de Boisé Pearson, lundi soir, au Centre communautaire George McLeish.

Un projet de 224 condos évalué à 90 M$, qui pourrait faire grimper de 50% la population du village de Senneville, a suscité la grogne de nombreux citoyens. La consultation publique tenue lundi a fait salle comble au Centre communautaire George McLeish, alors que plusieurs s’inquiète des impacts sur l’environnement, la fréquentation des infrastructures de loisirs et la circulation.

Le projet Boisé Pearson du promoteur Jacques Delisle prévoit la construction de quatre immeubles dans le secteur dit du triangle, terrain boisé de 3,5 hectares situé en bordure du boulevard des Anciens-Combattants.

«Si on doit faire du développement dense, c’est probablement l’endroit où le faire. Mais avec 224 unités, il y aura au moins deux personnes par logement, donc 450 personnes. Ça va changer la donne complètement», explique l’ancien maire, George McLeish, qui souhaite que la taille du projet soit réduite. Il a d’ailleurs rappelé qu’un projet de 64 unités sur trois étages avait été rejeté en 2009.

Pour sa part, Marc Fortin, un résident de l’avenue Elmwood à proximité, a décrié le processus d’approbation.

«Je trouve assez fort qu’un groupe qui gère la municipalité nous présente ce projet à la dernière minute. J’ai beaucoup de respect pour le travail qui a été fait dans ce dossier et l’argent investi, mais ça m’apparaît énorme et exagéré comme proposition», a-t-il fait valoir sous les applaudissements.

S’il assure qu’il y aura un projet coûte que coûte, M. Delisle a précisé à TC Media qu’il allait travailler avec la municipalité pour «arriver à quelque chose de bien». Il relativise d’ailleurs les interventions des opposants.

«Il y avait 60 personnes dans la salle. Là-dessus, il y avait peut-être une trentaine de personnes avec une opinion négative. Mais ces gens avaient quelque chose à dire. C’est légitime de leur part, je peux les comprendre et je respecte leur droit et surtout, ce qu’ils pensent. C’est important», souligne-t-il.

Trafic
Le nouveau développement nécessitera la création d’un accès routier sur le boulevard des Anciens-Combattants ainsi qu’une rue pour rejoindre les nouveaux immeubles de quatre à six étages.

Une étude de circulation réalisée pour le compte du promoteur a établi que le projet générera 80 déplacements de véhicules additionnels aux heures de pointe. Jacques Delisle affirme que l’effet sur la capacité du réseau routier avoisinant à soutenir cette augmentation du trafic sera assez minime.

Par ailleurs, seulement 45 espaces de stationnement seront aménagés à l’extérieur du complexe puisque la majorité sera souterraine. Jusqu’à quatre bornes de recharge pour véhicules électriques sont envisagées.

Revenus
La valeur des nouveaux condos se situerait entre 275 000$ et 525 000 $. Suivant l’approbation du projet, le promoteur prévoit de quatre à sept ans pour compléter les constructions.

À terme, le Boisé Pearson pourrait générer des revenus de taxes annuels de 239 000 $ ainsi qu’un montant additionnel de 1 M$ sous forme de droits de mutation (taxe de bienvenue).

Le conseil municipal a approuvé à l’unanimité en première lecture le changement de zonage nécessaire pour un usage multifamilial. Cette modification pourra être soumise au processus référendaire en cas d’opposition de suffisamment de résidents.

Toutefois, le conseil voit des bénéfices potentiels à long terme. Outre les avantages fiscaux, l’opportunité de protéger des arbres et les milieux humides, étant donné l’emprise au sol limitée du projet (15 %) est intéressante, en plus d’être une alternative aux résidents désirant se libérer de l’entretien d’une maison.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!