Patrick Sicotte/TC Media Projet Montréal a ajouté trois nouveaux élus à son équipe, dont le maire sortant Normand Marinacci, mercredi.

Si le 1er juillet est chaque année associé à la période de signature des agents libres dans la Ligue nationale de hockey (LNH), la scène politique de L’Île-Bizard vient de connaître, elle aussi, une période faste en mouvements de personnel, en prévision des élections municipales de novembre.

Alors que l’Équipe Denis Coderre et Vrai changement pour Montréal (VCPM) ont récemment présenté leurs candidats, l’actuel maire de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève, Normand Marinacci, ainsi que deux de ses conseillers ont changé de camp mercredi.

Élus sous la bannière Vrai changement en 2013, M. Marinacci, Christian Larocque et Jean-Dominic Lévesque-René font le saut chez Projet Montréal, qui forme l’opposition officielle.

«Depuis quelques mois, j’étais en discussions avec [la cheffe de VCPM] Justine McIntyre pour dire que je n’étais pas à l’aise dans la structure et la façon de fonctionner. Je lui ai dit que je songeais aller ailleurs. Projet Montréal représente la seule alternative pour ceux qui veulent une vision pour la Ville. Ce qu’il va rester autrement, ce sont de petits partis régionaux», indique M. Marinacci.

Nouvelle prise
C’est une autre prise pour Projet Montréal, qui avait en janvier, réussi à rallier la conseillère indépendante de Lachine, Maja Vodanovic ainsi que le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais, à la fin de mai.

«On a le vent dans les voiles. On veut être le parti au pouvoir en 2017 en étant bien ancrés dans les réalités des arrondissements. Ça allait de soi qu’on aille avec M. Marinacci, surtout qu’on partage tellement de valeurs communes comme la préservation des espaces verts et du caractère unique, de l’identité et de l’autonomie des arrondissements», fait valoir la cheffe, Valérie Plante.

Le maire Marinacci n’a toutefois pas encore présenté ses candidats en vue de la prochaine élection. Si M. Lévesque-René a déclaré plus tôt cette année qu’il se retirait en novembre, on ignore si M. Larocque compte briguer un nouveau mandat.

Réactions Vrai changement
Mme McIntyre a récemment déclaré que sa formation ne présenterait pas de candidat pour la mairie de Montréal, indiquant vouloir consolider le parti et avancer petit à petit avec, à l’horizon, l’élection de 2021.

Appelée à commenter la décision de M. Marinacci, elle a avancé que son ex-collègue «a toujours eu un petit côté très indépendant».

«C’est moins un joueur d’équipe. Nous, on est vraiment des gens qui ont la volonté de créer ensemble une équipe, d’avancer avec des valeurs communes», fait-elle savoir.

L’arrivée de M. Marinacci avec Projet Montréal fait en sorte que le parti d’opposition officielle dirige désormais une quatrième mairie d’arrondissement, après celles du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont–La Petite-Patrie et du Sud-Ouest.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!