Archives | TC Media Le boulevard Saint-Jean en direction sud a été fermé à la circulation entre les intersections de la rue Lake et du boulevard de Salaberry à la suite de la collision.

Happée par une voiture alors qu’elle traversait à pied le boulevard Saint-Jean à Dollard-des-Ormeaux, dimanche après-midi, une femme de 26 ans s’en tirera finalement avec des blessures considérées mineures, après qu’on eut craint pour sa vie pendant un moment.

La collision s’est produite entre la rue Lake et le boulevard de Salaberry, un peu après 16h.

«Le véhicule circulait direction sud sur Saint-Jean. La collision serait survenue lorsque la piétonne aurait traversé le boulevard d’ouest en est entre deux intersections», raconte la relationniste du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), André-Anne Picard.

Terrifiant
Corey Wexler, un résident de l’Ouest-de-l’Île, affirme qu’il était dans sa voiture, de l’autre côté du boulevard Saint-Jean lorsque l’impact s’est produit.

«Je m’apprêtais à embarquer sur Saint-Jean lorsque j’ai entendu un bruit fort. J’ai tourné la tête et j’ai vu qu’elle était allongée sur le parterre au milieu du boulevard. La voiture qui l’avait frappé s’est arrêtée à quelques 10 mètres de là. J’ai vu son petit petit ami courir vers elle. J’ai appelé le 911 immédiatement», raconte l’homme de 46 ans.

Ce dernier dit s’être approché et s’être senti terrifié et impuissant devant la scène à laquelle il assistait.

«Je pensais qu’elle était morte. Le sang coulait du côté de sa tête et elle ne bougeait pas. Son petit ami la tenait dans ses bras et essayait de lui faire reprendre conscience. Sa jambe était tellement tordue. Elle a dû prendre pied sur le boulevard et c’est probablement où la voiture l’a frappé. Ça a totalement fait plier son pied gauche», explique-t-il.

Selon M. Wexler, une autre personne est alors accourue avec des serviettes de papier pour tenter d’arrêter le saignement. Alors qu’on mettait de la pression sur sa tête, la victime aurait recommencé de bouger.

Cette dernière était consciente lors de son transport en centre hospitalier selon le SPVM.

Si on a d’abord considéré qu’elle avait subi des blessures sérieuses à la tête, au point de craindre pour sa vie, la relationniste du SPVM, Andrée-Anne Picard, a fait savoir, vers 19h30, que la victime était hors de danger et que ses blessures étaient maintenant considérées comme mineures.

Tard en soirée dimanche, le porte-parole du SPVM, Jean-Pierre Brabant, a confirmé que la victime avait subi une fracture de la cheville.

La conductrice du véhicule impliqué est une femme de 35 ans. Elle a subi un choc de nerveux, mais n’a pas été transportée en centre hospitalier.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!