François Lemieux | TC Media Mme Vroom enseignant la pièce «Heart and soul» à Cassandra Doutre de Pierrefonds, vendredi dernier.

Enseignante de piano à la retraite, Joanne Vroom continue de transmettre sa passion aux pianistes de passage au parc Centennial, à Dollard-des-Ormeaux.

Sur le perron du chalet de parc, il y a, depuis quelques années, un piano où elle aime s’asseoir pour jouer, quelques fois par semaine si la température le permet.

«Il y a un ou deux ans, j’ai enseigné à un garçon dans la vingtaine. Il a joué juste après moi et il a dit qu’il ne savait pas comment. Je lui ai enseigné un morceau pendant près d’une demi-heure. Nous avons eu du plaisir», raconte celle qui travaille encore à la direction de son entreprise de mise en valeur de propriété (home staging).

Récemment, une employée des travaux publics de la Ville l’a également sollicitée. Mme Vroom s’est alors dit qu’elle pourrait enseigner le piano à qui le souhaiterait.

Facebook
Il y a deux semaines, elle a publié sur le groupe Facebook de partage de nouvelles communautaires, West Island Community, une annonce stipulant qu’elle serait bientôt disponible pour des leçons gratuites au parc.

Depuis, un réseau de télévision a diffusé un reportage sur ses cours, ce qui lui a donné une publicité inattendue. «J’ai surtout obtenu de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. Plusieurs de mes anciens élèves, qui ont grandi, sont allés à l’université ou qui ont eu des enfants, me contactent à nouveau», se réjouit-elle.

Résidente de Pierrefonds, Cassandra Doutre, 17 ans, a récemment vu le reportage en question et a décidé de profiter de l’offre, vendredi dernier.

«Ma grand-mère avait commencé à m’apprendre le piano, mais elle est décédée avant de pouvoir continuer, alors je suis venue ici. Je veux vraiment apprendre, mais mes parents viennent de divorcer alors ils ne peuvent plus vraiment payer pour des leçons. Je veux revenir toujours aussi longtemps que possible», explique-t-elle, enthousiaste.

Si elle a déjà eu plus de 50 étudiants à la fois sous sa tutelle lors de ses 37 ans de carrière, Mme Vroom apprécie de pouvoir maintenant enseigner à des gens qui ont vraiment le goût d’apprendre.

«Ça me fait plaisir lorsqu’ils réussissent. Une des principales raisons pour laquelle j’ai arrêté d’enseigner, c’est que le piano est devenu une activité parmi beaucoup d’autres et que les élèves ne prenaient plus le temps de pratiquer. Je souhaite maintenant enseigner seulement aux gens qui veulent vraiment apprendre, pas aux jeunes qui sont forcés de le faire», explique-t-elle.

Si elle a prévu de continuer ses cours gratuits aussi longtemps que le piano sera sur place, Mme Vroom n’exclut pas de recommencer à enseigner régulièrement à certaines personnes qui voudraient vraiment obtenir des leçons.

«Ça ne me dérangerait pas de faire cela. Mais il faudrait que ça se fasse sur un horaire flexible et que je sente que ce ne serait pas seulement quelqu’un qui essaie de m’utiliser pour obtenir des cours gratuits», précise-t-elle.

L’accès au chalet du parc Centennial où se trouve le piano public se fait par l’entrée située 2983, rue Lake. Mme Vroom annonce régulièrement sur le groupe Facebook West Island Community quand elle donnera ses prochaines leçons gratuites.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!