Frustré qu’une garderie ait obtenu l’autorisation de venir s’installer dans leur voisinage, un groupe de résidents de la rue Eldor-Daigneault à Pierrefonds-Roxboro envisage des recours légaux contre l’arrondissement, qui a approuvé le projet lors de la séance du conseil municipal, le 7 août.

Ne nécessitant pas de changement de zonage, le projet prévoit qu’une garderie d’une capacité de 80 enfants présentement établie sur le boulevard Lalande déménagerait sur un terrain zoné commercial et présentement inoccupé de la rue Eldor-Daigneault.

Conforme à la règlementation municipale, le projet a reçu l’aval du comité consultatif d’urbanisme (CCU), réuni le 7 juin, malgré la présence d’environ une trentaine de résidents qui y étaient opposés. Ces derniers ont également envahi la salle du conseil, le même jour, pour venir protester contre l’approbation finale du projet.

Résident du secteur, Frank Bomba s’insurge que l’arrondissement ait fait fi des préoccupations des résidents d’Eldor-Daigneault.

«On a essayé de communiquer avec l’arrondissement par téléphone et courriel. On n’a jamais eu de retour d’appels. C’est frustrant, on n’a jamais été consultés. Ils nous ont imposé ce projet. On a été convoqués à un CCU, mais la décision était déjà prise. Ils riaient de nous. On trouve ça vraiment déplorable», indique-t-il.

Réplique du maire
De son côté, le maire d’arrondissement, Dimitrios (Jim) Beis, est d’avis que les résidents du coin ont reçu l’information nécessaire et affirme que le projet ira de l’avant.

«La garderie a rencontré toutes les exigences et a le droit d’être à cet endroit. Ça fait partie de notre société que d’offrir des services à des familles, qui méritent de les avoir à proximité, a-t-il déclaré. On va s’occuper des problèmes potentiels et on va tout faire en notre possible pour limiter les impacts».

D’autres résidents ont partagé leurs préoccupations avec le conseil, notamment par rapport à l’augmentation anticipée du trafic routier et aux risques perçus pour la santé des enfants.

Si elle ouvre ses portes sur la rue Eldor-Daigneault, la nouvelle garderie jouxterait une entreprise d’aménagement paysager, les Excavations Hortie. Le propriétaire, Yvan Hortie, a récemment fait une demande d’ajout d’usage pour son terrain, ce qui lui permettrait de régulariser les opérations de déneigement qu’il effectue depuis des années.

«Je vois chaque jour des tracteurs, des excavateurs, de la grosse machinerie. Il y a beaucoup de poussière en face de mon patio», avance Souheil Siouffi, résident dont la maison fait face à l’entreprise de M. Hortie.

Certains appréhendent des problèmes quant au déneigement et une perte de valeur foncière pour les maisons du quartier.

«Ils viennent déranger une communauté, une rue unique située juste derrière le parc Bois-de-Liesse. On a payé plus cher nos maisons pour avoir la paix et ils viennent changer le caractère résidentiel de façon importante. Il va y avoir des enfants, des autos, des camions qui vont venir faire des livraisons. Ce n’est pas la place pour tenir une garderie», fait valoir M. Bomba.

Il précise par ailleurs que le désaccord entre les résidents et l’arrondissement deviendrait caduc si la garderie établissait son entrée et son stationnement sur le boulevard Gouin plutôt que sur Eldor-Daigneault.

Cette option n’est toutefois pas considérée sécuritaire par l’arrondissement et n’a jamais été envisagée par M. Hortie, qui a prévu de vendre aux propriétaires de la garderie un terrain de 20 000 pieds carrés adjacent à son entreprise.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!