Photo: Gracieuseté AJOI a célébré son 10e anniversaire le 12 septembre.

L’organisme de travail de rue, Action jeunesse de l’Ouest-de-l’Île (AJOI), a effectué 33 500 interventions en 10 ans d’existence. À l’occasion de cet anniversaire, les intervenants font le point sur les actions de l’organisme créé dans le but d’aider les jeunes de 12 à 25 ans.

À l’époque, la Table de concertation jeunesse de l’Ouest-de-l’Île avait dressé un portrait des besoins des jeunes dans la région. Elle avait ensuite embauché le directeur général, Benoit Langevin, pour mettre sur pied le programme de travailleurs de rue.

«La Table de concertation avait découvert que 18% des jeunes âgés de 0 à 34 ans sont défavorisés», indique l’agente de développement d’AJOI, Tania Charron.

Au fil des années, M. Langevin a obtenu de nombreuses subventions pour faire croître l’organisme.

En 2007-2008, AJOI a effectué 2 000 contacts au sein de la population jeunesse à risque de l’Ouest-de-l’Île. En 2016-2017, 9 700 individus ont été aidés.

Aujourd’hui, AJOI compte 25 employés, dont 14 à temps plein. On compte parmi eux huit intervenants, mais aussi 10 animateurs de parc, qui ne travaillent que l’été.

Depuis décembre, AJOI a lancé un programme pour aider les adultes en situation d’itinérance. Deux intervenants travaillent à temps plein sur ce dossier.

Prochaines étapes
Deux étapes majeures viendront jalonner le futur rapproché d’AJOI. D’une part, l’organisme se prépare pour le départ de son directeur général, Benoit Langevin. Ce dernier a signifié son intention de se présenter au poste de conseiller de Ville dans l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro.

S’il s’est temporairement retiré de ses fonctions jusqu’aux élections du 5 novembre, il quittera pour de bon AJOI s’il est élu.

«On est bien préparés en cas de départ. AJOI, ce n’est vraiment pas le succès d’une seule personne, c’est le succès d’une communauté, des bénévoles, des employés, de tous ceux qui sont passés par AJOI et qui se sont mobilisés pour en faire son succès», indique Mme Charron.

D’autre part, AJOI planche sur un projet de ressource d’hébergement temporaire pour itinérants. Depuis le début de l’année, une campagne de financement a été lancée et 350 000 $ ont été récoltés.

AJOI envisage de s’associer avec la Résidence Bienvenue, une ressource d’hébergement en santé mentale, afin de créer son refuge pour itinérants, qui serait une première pour la région.

Le projet de partenariat, qui est en négociations entre les deux organismes, vise à construire une copropriété. Les détails entourant ce nouveau modèle d’immeuble n’ont pas encore été établis, même s’il est certain que chacun disposerait d’une entrée séparée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!