Rob Amyot/TC Media Lors de la fête de Navratri, les Hindous dansent et prient, notamment pour célébrer la déesse de l'énergie, Amba.

Voilà déjà plusieurs jours que la fête bat son plein au Temple Hindu Mandir de Dollard-des-Ormeaux. C’est le Navratri, ou si vous préférez, neuf nuits en Sanskrit, qui célèbre diverses divinités regroupées sous le nom de Shakti. On danse, on prie et on mange surtout végétarien pendant des heures et c’est ouvert à toute la famille.

Tradition originaire de l’ouest de l’Inde, la popularité de Navratri s’est étendue à tout le pays et a gagné en popularité au cours des dernières années, et ce, même au sein de la diaspora indienne à Montréal.

Au temple de la rue Kesmar, le Navratri est observé depuis une dizaine d’années. Les femmes sont habillées du sari coloré traditionnel pour danser le Garba avec les hommes vêtus plus modestement et les enfants, battant le rythme avec des bâtons de métal et de bois appelés Dandiyas. Cette danse recrée un combat de la Déesse Durga qui, selon la légende, avait fait appel à d’autres dieux pour obtenir suffisamment de pouvoir pour tuer le démon Mahishasura.

Pendant la danse, une cloche appelée Ghant résonne périodiquement. «Quand on va visiter quelqu’un, on sonne la cloche pour lui faire savoir qu’on est arrivé. Durant le Navratri, on sonne le Ghant pour laisser savoir à la déesse qu’on est là et à son service», indique Vibhuti Davé, un habitué du temple Hindu Mandir.

Tout près d’eux se tiennent des statues de plusieurs divinités hindoues. La statue du centre représente la déesse Amba. Chaque jour est une occasion pour honorer une déesse différente.

Célébrer la foi
«À l’origine, les gens célébraient le temps des récoltes. Pourquoi ne pas célébrer si on a eu une bonne récolte? Puisque les gens travaillaient dans les champs le jour, ils avaient du temps pour célébrer le soir», explique M. Davé.

Après que la musique se soit tue, la foule s’est agenouillée pour prier.

«Il existe de nombreuses divinités dans l’Hindouisme. Chaque personne décide vers quelle divinité se tourner. C’est la façon la plus démocratique de célébrer sa foi. Chaque divinité était une personne auparavant. Le but est de s’élever en tant qu’âme, jusqu’au niveau de Dieu», souligne M. Davé.

Le Navratri débute le premier jour de Ashwin, ce qui correspond à la fin septembre ou le début d’octobre, selon les années. Cette année, la fête se termine le 30 septembre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!