Isabelle Bergeron/TC Media Les Islanders ont inscrit 214 points en cinq parties cette saison, allouant seulement 79 points.

Les Islanders du Collège John Abbott, qui évoluent en division 2 de la Ligue collégiale de football, ont inscrit une cinquième victoire en autant de matches, samedi. Ils ont défait les champions en titre, les Nordiques du Collège Lionel-Groulx, par la marque de 36-26, à Sainte-Anne-de-Bellevue.

«On a battu une bonne équipe. C’est une grosse victoire. C’était la première fois qu’on affrontait un adversaire comme Lionel-Groulx cette année. C’était un gros test pour voir où on était à ce point-ci de la saison», indique l’entraîneur-chef des Islanders, Patrick Gregory, satisfait du résultat.

Menés 8-0 vers la fin du deuxième quart, les Nordiques y sont allés d’une belle montée pour niveler le pointage avec moins de deux minutes à faire à la demie.

Les passes du quart-arrière Charles Aubry ont été précises. Il a notamment rejoint le receveur Jason Roy pour une réception de 31 verges sur la séquence de jeux qui a mené à un touché de huit verges et à une conversion de deux points.

Cela a toutefois semblé fouetter les Islanders, qui ont riposté immédiatement. Le quart-arrière Jack Zergiotis a rejoint Marl Atrill pour une réception de 30 verges, plaçant John-Abbott à la ligne de 40 verges de l’adversaire.

Lionel-Groulx a été pris en défaut pour rudesse à l’endroit du quart-arrière sur le jeu, permettant à John-Abbott de s’approcher à seulement 25 verges de la zone payante.

Le receveur Darius Simmons a ensuite permis à John-Abbott de prendre les devants avec une belle réception. Avec moins d’une minute à faire au quart, les Islanders prenaient les devants 15-8 après le converti d’un point.

Affamés, les Islanders en ont rajouté avant la fin de la demie. Joshua O’Donnell Campbell a intercepté le ballon sur la possession suivante des Nordiques, donnant le ballon à John-Abbott profondément dans le territoire du Lionel-Groulx.

Mark Atrill a obtenu le troisième touché des Islanders avec seulement 10,4 secondes à faire à la demie, permettant aux siens de prendre une avance de 22-8 après le converti.

«Le vent a tourné avec ces deux séquences», fait valoir Gregory.

Deuxième demie
La défensive des Islanders a limité les dégâts au troisième quart. Par trois fois, les Nordiques se sont avancés assez loin en territoire ennemi pour espérer enfiler un touché, mais ont dû, à chaque reprise, se contenter d’un placement de trois points.

«On a manqué d’opportunisme quand on avait la chance d’engranger les points nécessaires. On a fait beaucoup d’erreurs mentales. Mais ça n’enlève pas le crédit qui revient à John-Abbott», indique l’entraîneur-chef des Nordiques, Éric Marier.

L’offensive des Islanders a, quant à elle, ajouté un touché par l’entremise d’une réception d’Oliver Quinn.

En avant 29-19 vers le milieu du quatrième quart, les Islanders ont profité d’un revirement, lorsque les Nordiques ont été incapables d’obtenir un premier jeu, à leur ligne de 40 verges. Sur le prochain jeu, le porteur de ballon Elijah Williams s’est frayé un chemin à travers la défensive adverse pour porter la marque à 36-19, après le converti.

Les Nordiques ont réduit l’écart à 36-26 avec 3:23 à faire au match, mais ce fut trop peu, trop tard.

Les Islanders disputeront leur prochain match à l’étranger, lorsqu’ils se mesureront aux Volontaires du cégep de Sherbrooke, le 7 octobre, à 13h.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!