Chaque semaine, TC Media invite les candidats à la mairie de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève, Pierrefonds-Roxboro, Dollard-des-Ormeaux et Pointe-Claire à exprimer leur point de vue sur différents enjeux locaux. Leur réponse est publiée telle quelle. Leur participation n’est pas obligatoire.

L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève

L’arrondissement a été durement touché par les inondations historiques du printemps. Que faudrait-il faire pour s’assurer d’une meilleure gestion de la part de l’administration en cas de crise similaire ?

Stéphane Côté
Vrai changement
Nous avons tous été témoin de l’effort des employés et des bénévoles qui ont donné plus que leur maximum. Le manque de leadership du maire à gérer cette crise a fait en sorte que j’ai dû prendre charge, avec notre direction générale, des opérations tant au niveau des travaux publiques, que de la salle socio-culturelle et de la coordination avec les Forces Armées Canadiennes.

Le premier point à l’ordre du jour le 6 novembre prochain sera l’organisation d’un post-mortem, où tous nos intervenants de terrain seront consultés, notamment tous nos employés concernés, les sinistrés ainsi que tous les organismes communautaires et les élus. Ce n’est qu’en travaillant ensemble dans le même but commun de bien-être de notre communauté que nous assurerons la pérennité d’un plan d’action efficace. Nous vous annonçons la fin de l’aire Marinacci et le début d’une période de collaboration entre nous tous et ce, sans partisannerie politique.

Éric Dugas
Équipe Denis Coderre
Si le passé est garant de l’avenir, il faut dans un premier temps tenir compte de l’expérience passée dont les « post mortem » des inondations de 1976, 2008 et 2017 et mettre consciencieusement à jour notre Plan d’urgence.

Il est clair qu’une bonne PRÉPARATION (Connaissances, formations des employés et des citoyens, réserve de sacs de sable mais également achat de barrières anti-crues portables de type Water Gate) ainsi qu’une PLANIFICATION sérieuse par les différents intervenants impliquant les citoyens, vont de pair pour faire face à ce genre de crise et c’est à l’administration locale (Élus et direction générale) qu’il revient d’assurer une COORDINATION de ces efforts sans aucune improvisation.

Finalement, il est primordial que tous les citoyens reçoivent toute l’INFORMATION nécessaire en temps réel d’où l’importance et l’urgence d’installer un système local d’appels automatisés permettant de joindre un maximum de citoyens en un minimum de temps lors de situations d’urgence.

Normand Marinacci
Projet Montréal
Les inondations historiques du printemps dernier ont mis à l’épreuve plusieurs de nos citoyens ainsi que tous les employés de l’ arrondissement. Notre communauté s’est mobilisée de belle façon et a fait preuve d’une solidarité exemplaire.

Notre administration mène présentement ce dossier sur deux fronts soit l’assistance aux sinistrés pour leurs réclamations et la préparation advenant d’autres inondations. Un comité Post Mortem présidé par le maire et composés de citoyens de différents secteurs touchés a été mis sur pied afin d’analyser les événements du printemps et déposer des recommandations pour contrer d’autres situations similaires.

Ce comité travaille de concert avec les différentes instances (arrondissement, ville-centre, Hydro-Québec et Ministère du Développement Durable) et a déjà déposé certaines recommandations. Dans les semaines à venir, ces recommandations seront soumises à une consultation populaire pour aboutir à un rapport complet dénué de toute partisannerie politique, dans le seul intérêt des citoyens.

 

Pierrefonds-Roxboro

Quelle est votre vision du développement économique pour l’arrondissement?

Dimitrios (Jim) Beis
Équipe Denis Coderre
Le tissu économique de l’arrondissement est composé essentiellement d’entreprises commerciales et de services. Par conséquent, notre potentiel de croissance est intimement lié au développement de ces secteurs.

C’est la raison pour laquelle notre Plan stratégique de développement prévoit que nous lancerons une étude pour identifier le potentiel de développement de certains secteurs de l’arrondissement. Cette étude sera menée en concertation avec nos partenaires (commerces, propriétaires immobiliers, chambre de commerce) afin de nous assurer que l’analyse de la situation reflète la réalité du terrain.

L’étude nous permettra de quantifier l’adéquation entre l’offre et la demande dans l’arrondissement et, via un sondage, d’identifier les secteurs d’activité avec le meilleur potentiel. Par ailleurs, nous continuerons à sensibiliser les résidents à l’achat local et poursuivrons notre campagne en ce sens afin de mettre en valeur l’offre commerciale de l’arrondissement.

Justine McIntyre
Vrai changement
Pierrefonds-Roxboro a longtemps été conçu comme une banlieue-dortoir. La réalité aujourd’hui est beaucoup plus nuancée. Pendant que nous avons toujours une majorité de résidents qui se rendent au centre-ville pour le travail, d’autres travaillent dans l’ouest de l’île, dans l’arrondissement même ou font du télétravail à partir de leur maison.

Ceci présente une opportunité de développer une vie de quartier plus riche en activités économiques.
Sans parc industriel ni tours à bureaux, nous devons miser sur le commerce local. Contrairement à l’équipe Coderre, je n’autoriserai plus de concessionnaires automobile car celles-ci ont comme impact de tuer le commerce local et d’encourager les automobilistes à traiter nos boulevards comme des autoroutes, créant un désert commercial.

L’arrivée du REM nous présente une opportunité de revitaliser nos quartiers des gares et de les transformer en véritables noyaux économiques. Une vie de quartier, ça se crée avec les bons aménagements et une bonne vision!

Hélène Dupont
Projet Montréal
Le développement économique local est une priorité pour l’équipe de Projet Montréal à Pierrefonds-Roxboro. Nous faciliterons l’arrivée de nouvelles entreprises en permettant l’application pour certains permis en ligne.

Tout en appuyant la création d’une association de marchands locaux, nous offrirons l’accès aux à un comptoir-service qui sera ouvert selon des heures prolongées. Une trousse de départ avec toutes les démarches à suivre sera offerte aux entrepreneurs qui voudraient venir s’établir dans notre arrondissement.

En collaboration avec la Chambre de commerce, nous mettrons sur pied une stratégie pour attirer la clientèle, incluant faciliter les accès par transport actif et collectif ainsi que la création d’espaces publics, l’ajout de mobilier urbain et le verdissement des artères commerciales telles les boulevards Pierrefonds et Gouin. Un programme sera élaboré pour aider les propriétaires à améliorer les façades des immeubles et la vie commerciale sera bonifiée par des festivals, ventes-trottoirs et l’ajout d’un marché public.

 

Dollard-des-Ormeaux

Cette semaine, nous avons voulu savoir ce que les candidats entendaient faire pour assurer une meilleure transparence à Dollard-des-Ormeaux ?

Alex Bottausci
La transparence et la responsabilité commencent avec le Maire. Mes électeurs du district 7, que j’ai servis au cours des 12 dernières années, peuvent témoigner qu’en effet je suis responsable et transparent. C’est notre devoir de partager l’information et de faire participer les citoyens au processus décisionnel. Je rechercherai et défendrai toute opportunité de promouvoir la participation des citoyens.

Je diffuserai les réunions du conseil et créerai de nouvelles occasions afin que les citoyens nous fassent part de leurs préoccupations. Notre site Web doit être reconçu afin que nos citoyens puissent facilement trouver de l’information, ainsi que constater ce à quoi nous travaillons, en tant que ville, et comment.

J’installerai un système basé sur le Web afin que les citoyens puissent communiquer leurs préoccupations, de sorte que leurs demandes peuvent être suivies et traitées. J’établirai également une politique de 24 heures sur le retour des appels téléphoniques et des courriels.

Ed Janiszewski
Nous communiquons toute information pertinente aux résidents via notre site internet et notre publication « Le Journal » qui est distribuée à toutes les portes. Nous croyons que nos résidents sont très satisfaits et que leurs besoins d’information sont ainsi comblés.

Isabel Maicas
Publier pro-activement sur le site web de la ville toute information considérée publique sans que les citoyens aient besoin d’en faire la demande;

Consulter les citoyens, écouter leurs préoccupations et les servir comme le « client » principal de la ville, pas comme une interruption;

Respecter et informer les citoyens des actions et des décisions de la ville par la diffusion sur le site web des réunions de conseil au complet ;

Rendre publiques les réunions du comité d’urbanisme et inviter les citoyens impactés par les nouveaux développements à partager leurs préoccupations;

Mettre en place des campagnes d’information sur les sujets courants et leur développement par courrier électronique et téléphone;

Effectuer des sondages par site Web et téléphone sur la qualité des services essentiels, sécurité, nouvelles dépenses, installation sportives, bibliothèque, transport public, parcs, services aux Aînés et autres préoccupations.

Raman Kumar Chopra
M. Chopra n’a pas fourni de réponse avant l’heure de tombée.

 

Pointe-Claire

Si vous étiez élu, que feriez-vous pour assurer une meilleure transparence à Pointe-Claire ?

John Belvedere
Il est important d’assurer la transparence du conseil municipal pour la communauté. D’une part, il est essentiel de bien informer les citoyens au moyen du site web, de consultations publiques et par la webdiffusion des séances du conseil municipal. Je crois qu’il faut faire un suivi des questions soulevées lors de la séance précédente et fournir un ordre du jour dans un langage plus accessible.

D’autre part, il est primordial de favoriser la participation citoyenne. Pour ce faire, il faut trouver des façons d’être mieux à l’écoute, notamment en instaurant des rencontres entre les citoyens et les conseillers municipaux dans chaque district deux fois par année, en dynamisant le conseil jeunesse et en mettant sur pied un comité des aînés.

Je le répète ici encore, c’est «Le citoyen d’abord».

Teodor Daiev
En fait, je n’envisage pas de devenir le Messie, au contraire. Il faut s’assurer que chaque citoyen(ne) devienne le décideur ! Évidemment on doit:

1. Instaurer des approches innovatrices, de plus – lesquelles soient vraiment utilisées et ensuite 2. Assurer l’engrainage de la force d’internet, tout en gardant le contact direct …et ce, un-plus-deux – va assurer que Pointe Claire devient un ensemble durablement développé des humains, business et mère nature.

Aldo Iermieri
En tant que conseiller municipal, j’ai toujours essayé de prioriser les besoins et les opinions des citoyens dans ma prise de décision. Je continuerai d’agir ainsi comme maire. La ville de Pointe-Claire est un leader dans la diffusion d’informations.

Nous avons ouvert des bureaux au plancher principal de l’Hôtel de Ville afin de faciliter l’accès à l’information et la demande de permis pour les citoyens. Il y a une webdiffusion en direct des réunions du Conseil municipal, trois panneaux d’affichage électronique dans des endroits centraux et un site web très complet, ainsi qu’une multitude de pamphlets et bulletins postés directement aux résidents.

À l’avenir, je prônerai une politique de porte ouverte afin d’assurer que je puisse rencontrer les citoyens. De plus l’Hôtel de Ville sera ouvert le samedi matin permettant aux citoyens de rencontrer des conseillers et moi-même pour discuter de leurs préoccupations.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!