François Lemieux/TC Media La maison, située au 11, rue du Bihoreau, est en chantier depuis plus de six ans.

Après avoir mis en demeure le propriétaire d’une maison en chantier depuis plus de six ans de la rue du Bihoreau, l’arrondissement de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève envisage d’autres recours judiciaires.

Vladimir Deinekin œuvre sans permis depuis mars 2015. Entre janvier et juillet 2016, l’arrondissement lui a remis 14 constats d’infraction, d’une valeur de 350 $ chacun.

«Les citoyens sont vraiment exaspérés alors nous allons confier le dossier aux affaires juridiques pour voir quelles sortes de mesures peuvent être prises pour forcer l’individu à terminer sa maison. C’est un peu frustrant pour les voisins. Il habite la maison, mais son évaluation foncière est très basse. Il paie moins de taxes que les autres», indique le maire, Normand Marinacci.

En juin 2016, une pétition avait été déposée par une dizaine de familles demandant au conseil d’arrondissement d’agir dans le but de faire bouger les choses. Ils se plaignaient que le chantier non clôturé enlaidissait le quartier tout de même cossu et qu’il représentait un risque, notamment pour les enfants.

La maison est à vendre depuis quelques mois. Si l’évaluation municipale s’élève à 355 000$, le vendeur demande 675 000$, même si la résidence est encore en chantier autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il faudrait compter jusqu’à 1 M$ pour qu’elle soit habitable.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!