Photo: Gracieuseté Alexandre Claude M. Beis a récolté 46% des votes, le 5 novembre, pour remporter un deuxième mandat.

Inondation historique, consultation sans précédent et élection municipale polarisante qui a tout de même reconduit l’administration Beis au pouvoir, l’année 2017 a été tumultueuse pour les résidents de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro.

Pas moins de 725 résidences de l’arrondissement ont été affectées par la crue des eaux d’avril. Trente-deux familles ont dû être évacuées.

«On a encore une population affectée par les inondations. Même s’il reste des cas graves et difficiles, on a tout de même été capables de réaliser des projets d’envergure. Ce qu’on a vécu va faire de nous une communauté beaucoup plus forte dans l’avenir», indique le maire, Dimitrios (Jim) Beis.

En plus du manque de coordination entre Québec et l’administration locale, plusieurs sinistrés ont critiqué la lenteur du processus pour l’obtention des permis de rénovation ainsi que de l’aide financière.

Le maire Beis admet que la réaction n’a pas été parfaite, mais pense que si une autre situation du genre devait survenir, il sera mieux préparé.

«On fait le mieux possible pour s’assurer qu’on n’ait pas le même problème au printemps prochain. On est beaucoup plus prêts. On a pris des mesures très importantes pour au moins contrôler et limiter les dommages dans le cas d’une nouvelle crise», explique-t-il.

Cap Nature
En janvier, M. Beis indiquait qu’il entendait respecter les recommandations de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), qui devait, le printemps venu, sonder les citoyens sur l’avenir de Pierrefonds-Ouest.

Un record de 295 mémoires a été présenté lors des audiences, qui se sont étendues du début mai à la mi-juin. Le rapport final a été publié à la fin septembre. On y évoque un manque d’acceptabilité sociale du projet Cap Nature.

On y suggère notamment de plancher à nouveau sur l’avenir du territoire de 185 hectares visé par le développement immobilier de 5500 nouveaux logements et d’inclure, cette fois, tant les citoyens que les environnementalistes dans la planification.

L’OCPM recommande de considérer toutes les options possibles pour l’avenir de Pierrefonds-Ouest, incluant la conservation intégrale du territoire.

«Avec les partenaires, on va planifier comment appliquer les recommandations, que ce soit par d’autres consultations ou en allant chercher les informations manquantes avant de prendre une décision finale. Mais avec le changement d’administration au centre-ville, est-ce qu’il y aura d’autres développements dans ce dossier», se demande M. Beis.

Élections
Malgré la victoire de Valérie Plante, qui a défait le maire sortant de Montréal, et donné une majorité au conseil de Ville à Projet Montréal, l’équipe de M. Beis dans Pierrefonds-Roxboro a tout de même remporté une importante victoire locale, raflant les cinq sièges de l’arrondissement sous la bannière d’Équipe Denis Coderre.

«On a travaillé très fort avec une équipe de bénévoles et un budget très limités. On a cogné à environ 10 000 portes. On a fait de 8 à 10 heures par jour de porte-à-porte pendant plus de deux mois. Et on n’a jamais parlé en mal de nos adversaires», fait-il valoir.

Réalisations
Plusieurs chantiers d’envergure ont débuté ou ont été complétés en 2017. Les travaux de rénovation de la bibliothèque de Pierrefonds, un projet de 24 M$ qui doit être terminé à l’automne 2018, ont été lancés au printemps.

En octobre, l’arrondissement a inauguré une nouvelle surface synthétique pour le soccer à l’école Pierrefonds Comprehensive High School, un investissement de près de 3 M$.

Quelques jours plus tard, la construction d’un complexe aquatique intérieur pour l’arrondissement a été annoncée.
Projet d’une valeur de 45 M$ qui pourrait être livré d’ici 2020, le centre aquatique devrait être situé sur le terrain vacant à côté de la mairie d’arrondissement, sur le boulevard de Pierrefonds.

«On était dans une administration très forte à la ville-centre, ce qui nous a permis d’amener beaucoup de choses ici, fait-il valoir. De créer un nouveau boulevard urbain dans l’ouest de l’arrondissement est une priorité comme le projet de centre aquatique. On va pousser très fort, même avec une autre administration à Montréal, pour s’assurer que ces projets continuent».

Par ailleurs, M. Beis mentionne également la création d’un conseil des aînés et d’un conseil jeunesse ainsi que la rénovation du port de plaisance comme autres priorités pour l’avenir.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!