Carl Lessard Dans le dernier sprint de sa tournée mondiale amorcée l’an dernier, Martha Wainwright sera seule sur scène pour livrer ses grands succès

Martha Wainwright ne l’a pas eu facile en 2017. Elle a vécu une douloureuse séparation au travers de ses concerts partout sur la planète. À la fois pour guérir sa peine, mais surtout pour transmettre son amour au public, seule sur scène, elle sera en spectacle à Pierrefonds.

En entrant dans la quarantaine, la chanteuse  montréalaise s’était promis de ralentir la cadence. Deux ans plus tard a-t-elle tenu parole?

«Avec les enfants et les voyages, non. Nous sommes à la fin du cycle de mon album Goodnight City. Bientôt je vais pouvoir ralentir et écrire les chansons d’un nouvel album», nous a-t-elle confié alors qu’elle était en direct de New York pour une pause entre deux séries de concerts.

Après avoir parcouru l’Europe, l’Australie, les États-Unis et le Canada, voilà qu’il ne lui reste que quelques spectacles, hormis les Festivals d’été et de petites tournées ici et là.

Sur les planches

Martha Wainwright offre des prestations avec une formation, mais le spectacle qu’elle donnera au Centre culturel et communautaire de Pierrefonds le 9 février sera plutôt en solo.

Lorsqu’elle donne des spectacles au Québec, même si son répertoire ne compte que peu de chansons francophones, elle porte un souci particulier à chanter en français.

«Avec ma tournée solo, je suis retournée piger des chansons de mon premier album éponyme. J’y ajoute aussi celles de mon plus récent album. Je ne sais pas pourquoi, mais les deux fonctionnent ensemble. C’est comme une boucle qui se boucle», raconte-t-elle.

États d’âme

La chanteuse folk de 41 ans de la célèbre famille Wainwright, qui compte notamment son frère Rufus et les sœurs McGarrigle,  ne se décrit pas comme engagée, politique ou sociale. Ses textes reflètent plutôt ses états d’âme. C’est d’ailleurs ses chansons qui lui permettent de passer à travers la période difficile de sa séparation qui affecte aussi ses jeunes enfants.

«Je n’en parle pas beaucoup en spectacle, les gens ne sont pas là pour ça. Mais c’est sûr que les chansons que je choisis m’aident. Un peu comme le Phénix qui renaît de ses cendres, j’essaie de m’en servir», explique Martha Wainwright.

Ses admirateurs attendent impatiemment la publication de son autobiographie Stories I Might Regret Telling You. Si elle avoue qu’elle profitera d’une certaine accalmie dans sa carrière pour en poursuivre la rédaction, du même coup on comprend qu’avec sa récente rupture, l’exercice se complique.

«Je dois trouver le bon ton et les bons mots pour en parler.  Ça prend du recul. Je suis consciente qu’un jour mes enfants pourraient la lire. Je me dois d’être prudente», fait-elle valoir.

La date de sortie, initialement prévue en août, a été reportée à une date ultérieure qui reste à être déterminée.

Martha Wainwright sera en spectacle au Centre culturel et communautaire de Pierrefonds (13850, boulevard Gouin Ouest), vendredi 9 février, 20h.

Pour plus d’info

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!