Élisabeth Delage Les 4 jeunes femmes, d’Infusion baroque, mêlent virtuosité, histoires, et théâtralité à leur spectacle Rebelles et rivalités.

Elles se nomment Infusion baroque et seront bientôt en spectacle à Pierrefonds. Dans Rebelles et rivalités, elles jouent avec virtuosité les œuvres de grands compositeurs et racontent avec force, détails et humour leurs vies, qui ironiquement étaient pleines de fausses notes.

Alexa Raine-Wright, flûtiste et Sallynee Amawat, violoniste, sont américaines. Rona Nadler, claveciniste, est native de Calgary et Andrea Stewart, violoncelliste, de Toronto. Elles ont en commun d’avoir fait des études musicales à l’université McGill, deux au doctorat et deux à la maîtrise. Elles aiment le Québec et sont des musiciennes accomplies. Bref, Infusion baroque c’est du talent, des neurones et de la beauté réunis dans un même quatuor musical.

«Au début, le quatuor mêlait la musique ancienne à d’autres médium, comme la peinture en direct. Ensuite, se sont ajoutés à nos spectacles des contes et des histoires avec des éléments de théâtralité. Cela nous permet de faire comprendre la musique d’une autre façon», raconte Andrea Stewart.

Harmonie

Le nom du spectacle est loin de refléter la relation entre les musiciennes, bien au contraire. Les quatre filles sont des complices sur scène et des amies dans la vie. Elles ont trouvé un angle intéressant, celui des rivalités entre musiciens méconnus et grands compositeurs de l’ère baroque.

«Par exemple celle entre Jean-Marie Leclair et Jean-Pierre Guignon au 18e siècle. Tous deux violonistes, ils avaient hérité du poste de soliste dans le même orchestre à Paris par le roi Louis XV. Cependant, ils devaient partager à tour de rôle cette prestigieuse et convoitée chaise. Après que Leclair eut complété les deux mois de son mandat, il a quitté l’orchestre. Il n’acceptait pas d’être second violon à Guignon», raconte la violoncelliste.

Mission

Les quatre musiciennes, dont les feuilles de route sont éloquentes, sont toutes âgées dans la fin vingtaine ou début trentaine. Elles incarnent non seulement une nouvelle approche à la musique de chambre, mais également se sentent investies d’une mission.

«Il est rare de voir un ensemble musical entièrement composé de femmes et nous sommes heureuses de contribuer à mettre les femmes de l’avant dans le milieu de la musique. Il est significatif pour nous de pouvoir montrer à la prochaine génération de musiciennes que ce succès leur est également accessible», conclut Mme. Stewart.

Infusion baroque a déjà un album alors qu’un autre est en préparation. Le groupe propose trois concepts de spectacles. Un autre s’ajoutera, Virtuosa, dans lequel sont mises de l’avant les grandes compositrices et musiciennes qui ont pavé la voie aux générations suivantes.

Rebelles et rivalités, dimanche 18 février, 14h, Maison de la culture de Pierrefonds (13 850, boulevard Gouin Ouest.)

Pour informations

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!