François Lemieux/TC Media Plusieurs résidents ont pris la parole pour dénoncer la décision du conseil d'augmenter le nombre de collectes de déchets cette année.

La collecte des déchets se fera de nouveau de façon hebdomadaire à Pointe-Claire entre juin et la fin août. La Ville déboursera 127 000 $ dans le but d’éviter les problèmes liés à l’entreposage de déchets en été, notamment les odeurs nauséabondes, la prolifération d’insectes et les nuisances liées aux animaux sauvages.

Il s’agira toutefois d’une mesure temporaire qui sera réévaluée à la fin de l’été, avertie le maire John Belvedere. Un sondage et une étude de caractérisation des déchets seront menés pour mieux déterminer les besoins à long terme.

«C’est une question de trouver une solution qui va satisfaire tout le monde et cadrer dans les contraintes budgétaires. C’est une demande que j’ai reçue de la part de nombreux citoyens lors de l’élection. C’est en fait une des choses dont les gens m’ont parlé le plus», indique le maire Belvedere.

Opposition
Plusieurs résidents ont profité de la dernière séance du conseil du 6 mars pour manifester leur désaccord par rapport au retour à la collecte hebdomadaire, appuyés lors de leurs interventions par des applaudissements nourris.

Selon Geneviève Lussier, les déchets de Pointe-Claire sont d’abord envoyés à Vaudreuil pour ensuite être transférés à Terrebonne, un itinéraire d’environ 100 km. Avec 13 collectes supplémentaires, c’est autant de pollution en raison des transports par camion.

«C’est inacceptable. Il faut trouver une autre solution. Si les gens n’utilisent pas les bennes à ordures ou à compost de façon appropriée, c’est ça le problème à résoudre. Je suis vraiment déçue qu’il n’y ait pas eu de rencontre avec les citoyens avant que vous preniez cette décision», a-t-elle souligné.

Pour d’autres, comme Véronique Sheehy, c’est un retour en arrière de la part de la municipalité.

«Les gens vont s’habituer à ce retour aux vieilles et mauvaises habitudes. Lorsqu’on tentera d’évoluer en tant que ville pour ce qui est de l’environnement, ça sera dur à accomplir», fait-elle valoir.

Mais ce «réajustement» est nécessaire avance le maire Belvedere compte tenu des doléances exprimées lors de la campagne électorale.

L’administration de l’ex-maire Morris Trudeau avait, en 2015, réduit le nombre de collectes de moitié, dans l’espoir de voir les résidents recycler et composter davantage.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!