Tout semblait bien se passer pour les Barracudas junior AA de Pierrefonds lors de la finale du championnat régional de Hockey Lac Saint-Louis, samedi. Alors qu’ils menaient depuis le début du match, les Phénix de Trois-Cités les ont coiffés avec moins d’une minute à faire et se sauver avec la victoire en prolongation.

L’entraîneur adjoint des Barracudas, Andrew Golden, est d’avis que les cinq pénalités mineures que son équipe a écopées, dont trois en troisième période, ont été déterminantes dans la défaite des siens.

«On avait dit aux joueurs que la discipline allait être importante et que l’équipe qui aurait le plus de pénalités perdrait. C’est ce qui s’est produit. On a bien joué quand même. On a bien bataillé, on n’a jamais baissé les bras», indique M. Golden.

Après une première période sans but, les Barracudas ouvrent la marque tôt en deuxième période par l’entremise de Jayme Stepto. S’amenant en zone adverse, il décoche un tir précis dans la lucarne pour battre le gardien Anthony D’Alessio.

Les Barracudas détiennent le momentum en deuxième période, qui est marquée par du jeu robuste. L’attaquant Andrew Rainone fait dévier un tir en provenance de la ligne bleue pour porter la marque à 2-0 avec un peu moins de six minutes à faire.

Troisième période
Le vent tourne en troisième période alors que le Phénix presse le pas. Trois-Cités profite des meilleures chances de marquer, notamment lors des avantages numériques, dont un de deux hommes en début d’engagement.

C’est d’ailleurs en supériorité numérique que David Kronish réduit l’écart avec 1:58 à faire au match à l’aide d’un tir dans le haut du filet.

Le Phénix tente alors le tout pour le tout, retirant son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Le capitaine du Phénix, Luka Piccolo, sème l’hystérie chez les partisans de Trois-Cités, marquant lui aussi à l’aide d’un tir dans le haut du filet, avec seulement 40 secondes au cadran.

La domination de Trois-Cités se poursuit en prolongation, où l’on joue à quatre contre quatre. Le Phénix profite de plusieurs bonnes chances de marquer, mais c’est à la septième minute qu’Adriano Volpe scelle l’issue du match en faufilant le disque derrière le gardien Mathew Merle. En tentant de protéger le côté droit du but, il avait laissé une minuscule ouverture devant son poteau par laquelle la rondelle a trouvé son chemin.

Entraînement
Le conditionnement physique des joueurs a été un facteur déterminant dans la victoire selon l’entraîneur adjoint de Trois-Cités, Éric Harroch.

«On s’entraîne très fort lors des pratiques. On savait qu’il nous resterait beaucoup d’énergie en troisième. On a eu beaucoup d’élan. On a mis les rondelles profondément en territoire adverse et ils ne sont jamais vraiment entrés dans notre zone, souligne-t-il. Même si on perdait 2-0 vers la fin, on savait qu’on était dans le match. On avait besoin d’un bon favorable et on l’a eu».

La plupart des joueurs du Phénix proviennent de Saint-Laurent, Ville de Mont-Royal et Outremont. Toutefois, l’équipe compte également dans ses rangs deux joueurs de LaSalle et un de Westmount.

De leur côté, les Barracudas recrutent des joueurs de Pierrefonds-Roxboro et de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!