Photo: François Lemieux La nouvelle clinique, fondée par Joanie Hubert, est située sur le boulevard Chèvremont, près de Jacques-Bizard.

Dans moins d’une semaine ouvrira à L’Île-Bizard une clinique de réadaptation avec des services d’orthophonie, d’ergothérapie et de zoothérapie. La fondatrice de cet organisme à but non lucratif, Joanie Hubert, cherche à recruter un psychologue ainsi que des bénévoles intéressés à s’impliquer dans le conseil d’administration.

Située sur le boulevard Chèvremont près de Jacques-Bizard, la nouvelle clinique se spécialisera dans le traitement des enfants et adolescents souffrant de troubles du spectre de l’autisme.

«En faisant notre aménagement, on a vraiment pensé à leurs besoins. On a changé tous les néons pour des lumières encastrées. On va être équipés au niveau du matériel spécialisé pour accueillir cette clientèle, dont une balançoire plateforme au niveau proprioceptif, qui les aide à sentir leur corps et les apaise», indique Mme Hubert.

Les intervenants de la clinique traiteront aussi des personnes atteintes de déficience intellectuelle, des jeunes ayant un trouble d’acquisition de la coordination, des enfants maladroits, ayant de la difficulté à s’organiser ou qui ont des problèmes de motricité.

Les personnes atteintes de troubles développementaux du langage, bégaiement, dyslexie, dysorthographie et de difficultés en mathématiques pourront aussi recevoir des traitements.

Interventions
Mme Hubert compte aussi miser sur plusieurs types d’interventions pour favoriser un meilleur accès, dont les groupes de parents, les ateliers parents-enfants, les sous-groupes d’intervention et avoir recours à un technicien en éducation spécialisée.

Mme Hubert affirme qu’elle utilisera une approche communautaire dans ses tarifs, de façon à garantir un accès facile aux soins.

Afin de financer certains services de base gratuits et éventuellement en offrir d’autres plus spécialisés à moindre coût et même gratuitement, Mme Hubert entend prélever un montant correspondant à 5 % du prix pour chaque intervention facturée en clinique.

Les services seraient divisés en trois types. Les services de promotion, qui comprennent les groupes de parents, les ateliers parent-enfant et le dépistage sont pour tous.

Pour les enfants à risque ou qui présentent déjà des difficultés, on prévoit des ateliers et des interventions en sous-groupe.

Enfin, des services spécialisés sont disponibles pour les personnes ayant besoin d’une évaluation plus poussée. Les interventions peuvent se faire de manière individuelle, en sous-groupe, par un technicien en réadaptation ou par un professionnel ou interdisciplinaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!