Photo: Gracieuseté Les coureurs de Montréal ont atteint 46 % de leur objectif de 50 000 $ en parcourant chacun 772 km.

Une équipe de six étudiants, dont trois résidents de l’Ouest-de-l’Île, ont amassé près de 23 000 $ pour la Fondation Terry Fox, qui soutient la recherche contre le cancer. À l’image de l’unijambiste, les Coureurs de Montréal ont parcouru le Canada. En un mois, ils se sont relayés sur les 4 632 km séparant Montréal de Vancouver.

Partis le 1er juin, les jeunes coureurs se sont rendus à Burnaby, une municipalité du Vancouver métropolitain, le 30 juin. Les coureurs avançaient de 180 km par jour, chaque membre faisant 30 km individuellement. Deux coureurs étaient toujours en action simultanément à deux endroits différents du parcours.

«On a pu être témoins de l’hospitalité des gens d’un bout à l’autre du pays. Ils nous ont reçus dans leurs maisons, ont tenu des réceptions pour nous, nous ont préparé des repas. L’esprit de Terry Fox est toujours en vie. La recherche sur le cancer a un visage: le sien. Et c’est pourquoi nous avons choisi de faire cette course», souligne l’universitaire de 20 ans originaire de Dollard-des-Ormaux, Akshay Grover.

Le long parcours a été ponctué de plusieurs moments forts selon lui. Le premier fut la visite du monument dédié à Terry Fox, à Thunder Bay. C’est là où, en 1980, le célèbre para-athlète canadien avait dû arrêter son Marathon de l’espoir à travers le pays.

«Ça mettait vraiment en perspective tout ce qu’on était en train de faire. L’équipe au complet était émue. Tout le monde pleurait», souligne M. Grover.

Endurance
Après avoir parcouru les Prairies, l’équipe a dû escalader les Rocheuses, une étape qui a représenté un test d’endurance et de détermination.

«On est quand même montés à 1 700 mètres d’altitude. Mais la vue était extraordinaire avec les sommets enneigés. Ça nous a permis de passer à travers», fait valoir le jeune coureur.

Tous les membres de l’équipe se sont blessés d’une manière ou d’une autre, notamment au genou.

«Quelques-uns d’entre nous ont dû porter des genouillères. L’un de nous, Keiston Herchel, a eu une blessure pire que les autres. Lors des trois derniers jours du parcours, il a ignoré sa blessure. Il a boîté lors des derniers 90 km. On l’a un peu transporté à la fin», précise M. Grover.

Surprise
La course a pris fin au siège social de la Fondation Terry Fox, à l’Université Simon Fraser, près de Vancouver. En guise de surprise, en plus d’une réception, le frère de Terry Fox, Fred, s’était joint à eux afin de conduire une des deux minifourgonnettes de l’équipe.

Il est maintenant prévu que l’équipe réalise un documentaire sur leur périple. La Fondation Terry Fox pourrait éventuellement organiser une série de conférences avec les membres dans plusieurs écoles du pays.

En plus de Akshay Grover, l’équipe était formée de Matthieu Blouin et Marc-André Blouin, tous deux de Pierrefonds, Muhan Patel, de Parc-Extension, Declan McCool, un résident du Plateau Mont-Royal et Keiston Herchel, de Châteauguay.

Pour plus d’infos
terryfox.org

Pour contribuer à la campagne de financement des Coureurs de Montréal:
https://secure.terryfox.ca/registrant/TeamFundraisingPage.aspx?TeamID=775417#&panel1-1

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!