François Lemieux/Cités Nouvelles La Ville de Pointe-Claire est située dans la circonscription de Jacques-Cartier.

 

 

Chaque semaine, les Cités Nouvelles invitent les candidats au poste de député provincial dans la circonscription de Jacques-Cartier à exprimer leur point de vue sur différents enjeux locaux. Leur réponse est publiée telle quelle. Leur participation n’est pas obligatoire.

Rappelons que la circonscription de Jacques-Cartier comprend les municipalités de Baie-D’Urfé, Beaconsfield, Pointe-Claire, Sainte-Anne-de-Bellevue et Senneville.

La première question posée est: quels sont les trois points à améliorer dans votre Jacques-Cartier ?

Karen Hilchey
Coalition avenir Québec

Premièrement, il faut s’assurer que les membres de la communauté anglophone aient accès aux services en anglais, notamment en ce qui concerne le système de santé. Nous considérons que les Anglo-Québécois sont des membres à part entière de la société québécoise et qu’ils ont droit aux services dans leur langue.
Deuxièmement, la circonscription de Jacques-Cartier est aux prises avec un sérieux problème de congestion routière. Nous pensons qu’il faut miser sur le transport en commun afin de favoriser la décongestion. Ainsi, nous appuyons le projet du REM et la mise en place de la ligne de Sainte-Anne-de-Bellevue.
Troisièmement, nous considérons que le plan de décongestion doit inclure le réaménagement de l’autoroute 20. Il y a une décennie, le Ministère des Transports du Québec avait proposé le parachèvement de l’autoroute de Vaudreuil-Dorion à L’Île-Perrot, mais rien n’a été mis en œuvre par les gouvernements libéraux.

Greg Kelley
Parti libéral du Québec

Avant tout, je tiens à souligner que tous les enjeux soulevés par les citoyen.ne.s sont importants.
Suite à mes discussions avec les résident.e.s de Jacques-Cartier, je constate qu’il y a trois préoccupations largement partagées par la population.
Il faudra continuer à améliorer l’accès aux soins de santé en s’assurant, entre autres, que la réalisation du projet de rénovation de la salle d’urgence de l’Hôpital général du Lakeshore demeure une priorité.
Afin de répondre aux besoins en matière de mobilité, nous serons mieux desservis par un réseau de transport en commun flexible et accessible comme le Réseau express métropolitain (REM), qui facilitera la vie des personnes habitant dans la grande région de Montréal.
Finalement, étant le fils de deux enseignants, je comprends la nécessité de les valoriser et de mieux les outiller dans leur travail. Le Parti libéral du Québec a déjà pris un important engagement en ce sens.

Catherine Polson
Parti vert du Québec

Mes priorités pour Jacques-Cartier sont de faire entendre la voix de l’ouest de l’île, d’améliorer notre système de santé et de protéger l’environnement.
Les libéraux ont pris l’ouest de l’île pour acquis. Il est temps que nous ayons une représentante qui met ses électeurs avant leur parti.
Je lutterai pour améliorer notre système de santé pour les professionnels de la santé et leurs patients. Nous manquons de médecins de famille, une situation aggravée par les réformes désastreuses des libéraux. De plus, la détérioration des soins à l’Hôpital Sainte Anne depuis le transfert du gouvernement fédéral, c’est une trahison honteuse de nos anciens combattants.
Je me battrai pour protéger la beauté naturelle de ouest, de l’île y compris les espaces verts comme le bois Angell. En plus je travaillerai de manière rapide et transparente pour que le déversement de BPC à Pointe-Claire, si proche d’un quartier résidentiel, soit finalement nettoyé.

France Séguin
Nouveau parti démocratique du Québec

La santé est un enjeu majeur. L’hôpital du Lakeshore fonctionne mal (temps d’attente exagérément long, nombre insuffisant de médecins, personnel épuisé, bureaucratie extrême). La population de Jacques-Cartier est vieillissante, les besoins des ainés sont criants. Il faut corriger le tir par plus de services de meilleure qualité : services à domicile, transports adapté pour ainés, services de premières lignes améliorés, rétention et amélioration des conditions de travail du personnel.
Ensuite il y a des problèmes méconnus dont on ne parle pas dans Jacques-Cartier : la pauvreté, l’exclusion sociale, la sécurité alimentaire. Le nombre de personnes vulnérables augmente et elles sont laissées pour compte. Il faut s’attaquer à ces problèmes et soutenir les organisations communautaires qui s’en occupent. Il faut également développer les logements sociaux.
Le transport est aussi un enjeu majeur. Il faut une meilleure planification et intégration du réseau de transport. Le REM doit être revisité et amélioré.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!