François Lemieux/Cités Nouvelles Marie-Imalta Pierre-Lys sera la candidate du PQ dans Robert-Baldwin, le 1er octobre.

Une chimiste de 30 ans, qui en sera à sa première expérience en politique, représentera le Parti québécois dans la circonscription de Robert-Baldwin aux élections du 1er octobre.

Oeuvrant au sein du Groupe Jean Coutu, Marie-Imalta Pierre-Lys est présentement à compléter une maîtrise en gestion pharmaceutique (MBA) à l’Université Laval. Elle a précédemment obtenu un baccalauréat en pharmacologie ainsi que des certificats en gestion de service de santé et services sociaux, tout comme en gérontologie.

Résidant à Saint-Hubert, sur la Rive-Sud, Mme Pierre-Lys souligne qu’elle a d’abord vécu à Dollard-des-Ormeaux lorsqu’elle est arrivée au pays à l’âge de 17 ans, en 2005.

Pour elle, un des enjeux importants pour la circonscription est le transport en commun. Dans le cadre de son projet de «Grand déblocage», le PQ annulerait le projet de Réseau express métropolitain (REM) pour le remplacer par un vaste réseau de bus rapides et de tramways, en plus de bonifier de façon majeure les services de train de banlieue.

«Ça n’a pas prouvé que le REM diminuerait de beaucoup la congestion [routière]. C’est aussi prouvé que nos émissions de GES ne vont pas diminuer tant que ça. Le REM aurait également un impact sur le train de l’Ouest. Nous, on veut rajouter des stations pour le train de l’Ouest. On veut aussi rajouter des lignes de bus rapides, qui vont faire un axe nord-sud», fait-elle valoir.

Santé
La santé représente également une priorité pour Mme Pierre-Lys. Elle souligne qu’un des objectifs du PQ est de permettre l’accès aux services de première ligne comme les CLSC.

«On parle des super-infirmières. L’Ontario les utilise beaucoup. Nous, on est très timide par rapport à ça. On veut remettre les pouvoirs à ces professionnelles extrêmement qualifiées et offrir un service aux citoyens par exemple dans les CLSC qui pourraient être ouverts beaucoup plus tard et sept jours sur sept. Ça pourrait décongestionner nos urgences», fait-elle valoir.

L’éducation et l’environnement sont par ailleurs des priorités de la candidate. Si elle consciente que Robert-Baldwin a historiquement représenté un château fort libéral, Mme Pierre-Lys s’est donné comme objectif de faire connaître les positions du PQ aux électeurs de la région.

«J’ai choisi Robert-Baldwin et je suis tout à fait consciente du défi que ça amène, mais je crois que le PQ est un parti qui on a des propositions pour l’ensemble du Québec, peu importe les origines, qu’on soit anglophone ou francophone», souligne-t-elle.

Aux élections générales de 2014, le libéral Carlos Leitao avait remporté la victoire dans Robert-Baldwin avec une majorité de plus de 87%. Le candidat du PQ, Michaël Comtois-Lussier, avait terminé troisième au scrutin, avec 3,7% du vote populaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!