Il y a cinquante ans, Beaconsfield inaugurait l’édifice abritant son hôtel de Ville et sa bibliothèque municipale. La municipalité a célébré cet anniversaire, samedi, à l’aide d’une journée d’activités ayant pour thème l’année 1968.

Plusieurs jeux à la mode en 1968 pouvaient être pratiqués, comme le disque volant extrême, qui fut inventé cette année-là. Un atelier de création de fleurs en papier de soie, pour célébrer le flower power, était aussi au programme.

Des hot-dogs étaient également offerts au prix qu’ils auraient été vendus il y a 50 ans, soit 5 sous.
L’après-midi d’activités a débuté avec une cérémonie officielle et le dévoilement d’une sculpture commémorative.

Discours
Le député provincial sortant de Jacques-Cartier, Geoffrey Kelley, s’est souvenu de l’impact que l’arrivée de la bibliothèque a eu pour lui, à l’époque. Il a raconté à une petite foule de résidents et dignitaires réunis devant la porte principale de l’édifice comment les enfants accédaient aux livres avant la construction de l’édifice du boulevard Beaconsfield.

«Ma famille a déménagé à Beaconsfield en février 1962. J’étais en première année du primaire et une des choses les plus excitantes à propos de l’école où j’allais était le fait qu’un camion venait régulièrement visiter l’école et on pouvait y emprunter un livre. Je trouvais ça vraiment cool d’avoir une bibliothèque. C’était modeste», se rappelle-t-il.

De son côté, le député fédéral de Lac Saint-Louis, Francis Scarpaleggia, a parlé de l’importance des bibliothèques comme dépositaires de connaissance, mais aussi comme lieux de rencontre et d’échange d’idées.

Le maire de Beaconsfield, Georges Bourelle, a quant à lui pris la peine de saluer la présence d’anciens membres du conseil municipal. Il a rappelé l’importance qu’a eue l’arrivée de la bibliothèque municipale pour la petite ville qu’était alors Beaconsfield.

«Beaconsfield a à peu près 20 000 habitants, mais il y a 50 ans, c’était pas mal moins que ça. La bibliothèque a continué depuis ses débuts de s’améliorer et d’offrir plus de services. On s’est modernisé dans les dernières années, notamment en ce qui a trait à l’électronique. On est très fier d’avoir une bibliothèque comme celle-là», soutient-il.

L’édifice du 303, boulevard Beaconsfield avait été inauguré le 21 septembre 1968.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!