François Lemieux/Cités Nouvelles Les conséquences des inondations historiques de 2017 ont continué de se faire sentir cette année à Pierrefonds-Roxboro.

Les inondations historiques de 2017 ont continué de marquer l’actualité à Pierrefonds-Roxboro. Si de nombreux sinistrés ont vu leurs dossiers d’indemnisation traîner en longueur cette année, l’administration du maire Dimitrios (Jim) Beis a implanté une série de mesures en prévision d’éventuels sinistres.

«On a appris beaucoup avec la crise qu’on a eue. On ne voulait pas faire face à pareille situation à nouveau et c’est pourquoi on a investi massivement non seulement pour de l’équipement, mais aussi la sensibilisation auprès de la population», indique M. Beis.

En plus de l’élaboration d’un guide du citoyen en cas de crue des eaux, l’arrondissement a fait l’acquisition de watergates, une forme de digue en polyester enduit de polychlorure de vinyle pouvant aller jusqu’à 60 pieds, qui se gonflent au contact du courant d’eau, de tube walls qui se gonflent à l’air tout comme de box walls, une digue assemblable pouvant dévier le courant.

Quelque 30 000 sacs de sable et de gros sacs industriels ont aussi été acquis.

Des digues naturelles ont été aménagées dans des secteurs problématiques et une analyse du système pluvial en collaboration avec le Service de l’eau de Montréal mènera à des interventions à long terme, comme l’installation de stations de pompage.

Infrastructures sportives
L’année qui tire à sa fin a été l’occasion de procéder à de nombreuses annonces majeures en termes d’infrastructures.

Dès le printemps les résidents pourront profiter d’une deuxième piscine publique extérieure. Un montant de 3,2 M$ a été engagé afin de rénover et mettre aux normes l’ancien bassin privé Versailles de la rue Desjardins.

Plus d’information a aussi été dévoilée concernant le projet de complexe aquatique intérieur, qui avait été annoncé pour une première fois en octobre 2017. Il sera construit sur le terrain vague tout près de la mairie d’arrondissement d’ici 2023. Estimé à 43 M$, le projet aura une superficie de 4 500 m2.

De nouvelles installations sportives seront également construites au centre sportif George Springate, à l’école Pierrefonds Comprehensive High School (PCHS). Le projet est évalué à plus de 5,2 M$.

Au terme des travaux, le centre sportif comportera deux terrains de soccer, un nouveau terrain de football et la piste d’athlétisme sera refaite en plus de l’ajout d’une fosse de saut en longueur.

«Cette année en était une de réalisations et de succès. On a vraiment réalisé beaucoup de projets qu’on avait commencés il y a quatre ans», souligne le maire Beis.

Opposition
Élu maire de Pierrefonds-Roxboro pour une première fois en 2013 au sein de l’Équipe Denis Coderre, M. Beis avait été nommé au comité exécutif de la ville-centre. Réélu à la fin de l’an dernier, 2018 a représenté sa première année au sein de l’opposition officielle.

La décision de l’administration de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de créer un chemin de parc interdit aux voitures dans l’emprise de l’A-440, l’a profondément mis en colère, en juillet. M. Beis souhaitait plutôt l’aménagement d’un boulevard urbain incluant des commerces.

Il a d’ailleurs appuyé publiquement la pétition d’un résident qui réclame un tel projet.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!