Gracieuseté – Ville de Pointe-Claire Depuis le début décembre, quatre points de collecte à Pointe-Claire servent à la récupération des bouchons de liège.

Les bouteilles de vin, de mousseux et de champagne ont été ouvertes en grand nombre pour célébrer le temps des Fêtes, mettant à la poubelle des tonnes de bouchons de liège. La Ville de Pointe-Claire offre maintenant la possibilité de leur donner une deuxième vie.

La municipalité a récemment lancé un nouveau programme de recyclage des bouchons de liège. Les citoyens peuvent les déposer dans l’une des boîtes installées à  l’hôtel de ville, à la bibliothèque centrale, au centre aquatique et à l’aréna Bob-Birnie.

L’initiative s’inscrit dans le plan d’action de la politique de développement durable de la Ville qui vise à sensibiliser la population à la valorisation des matières résiduelles comme la récupération de piles, des petits appareils électroniques et cartouches d’encre ou du polystyrène.

«Ce programme répond également à une demande provenant des citoyens», précise la porte-parole Marie-Pier Paquette-Séguin.

Ces bouchons, fabriqués à partir de l’écorce de chêne-liège, sont ensuite récoltés par l’entreprise Recork, basée à Vancouver. Elle les broie pour concevoir de nouveaux produits tels que des semelles de chaussures, des matériaux isolants et des accessoires de sport.

«Ses performances contre l’humidité et la moisissure en font un matériau recherché», indique par voie de communiqué la Ville.

Certains commerces les récupèrent aussi comme les détaillants du réseau Vinexpert et les restaurants Piazzetta.

L’écorçage du liège se fait dans plusieurs pays de l’Afrique du Nord et de l’Europe, comme le Portugal, le principal producteur au monde. L’écorce se régénère lentement, permettant de répéter l’écorçage seulement tous les neuf ans.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!