BODOÜM Photographie Mariève Paradis, résidente de DDO (à gauche), et Sarah Poulin-Chartrand sont les cofondatrices du nouveau media web indépendent Planète F. Le lancement de leur bébé a eu lieu le 24 avril.
Un magazine différent suscitant la réflexion sur des débats de société touchant la famille, voici le pari de Planète F, un nouveau media web lancé le 24 avril. Les cofondatrices du magazine Mariève Paradis et Sarah Poulin-Chartrand sont deux journalistes indépendantes investies d’un désir d’offrir de l’information complète qui bouscule et questionne.

«À travers nos années de travail à la pige, on a remarqué que dans les médias famille, le contenu des articles est souvent à cheval avec la publicité, a lancé Mariève Paradis, résidente de Dollard-Des-Ormeaux, lors d’une entrevue au Cités Nouvelles. On voulait mettre ça de côté pour offrir quelque chose de différent.»

Les nombreux refus de leurs sujets proposés à des revues ont aussi mis de l’eau au moulin pour la création de leur propre média. «Certains de nos sujets étaient jugés trop lourds. On avait l’autorisation pour aller chercher des témoignages, mais pas tout le côté scientifique. On voulait aller plus loin et susciter la réflexion.»

Le premier grand dossier présenté dans Planète F porte sur les abus dans les salles d’accouchement. Selon Mme Paradis, il y en a dans la région comme partout ailleurs. «C’est un mal rampant et peu dénoncé», a-t-elle exprimé.

Tous les mois, Planète F se penchera sur un dossier d’envergure réunissant plusieurs articles sur un même sujet. Le prochain dossier portera sur le thème: «L’école primaire: est-ce qu’il faut la représenter différemment?». «Dans les écoles, il y a beaucoup de bonnes pratiques et il peut être intéressant de s’en inspirer au lieu de tout changer», a expliqué Mme Paradis.

L’équipe de Planète F compte six collaborateurs dont Luc Chartrand, reporter pour la télévision de Radio-Canada.

Certains contenus du magazine sont accessibles à tous comme la revue de presse et les chroniques ponctuelles. Le contenu des dossiers est disponible sur abonnement seulement. Pour s’abonner, il en coûte 25$ par année.

Journaliste indépendante depuis 2005, Mariève Paradis cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Séguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

www.planetef.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!