La chorégraphe québécoise de renommée internationale Marie Chouinard sera de passage à Sainte-Geneviève le 20 novembre, à l’occasion de la présentation de deux de ses productions: Étude noº1 et Les 24 Préludes de Chopin. Un programme double de créations dansées à venir sur la scène de la salle Pauline-Julien.   

Intitulée Étude noº1, la pièce d’ouverture met en vedette l’interprète David Rancourt en solo. Avec un seul rectangle bleu étendu au sol pour décor, sur une trame musicale originale signée Louis Dufort, la chorégraphe a imaginé une danse géométrique déphasée aux mouvements tantôt désarticulés, tantôt ondulatoires. Un premier segment qui se poursuit avec Les 24 Préludes de Chopin, une œuvre pour dix danseurs inspirée par l’Opus 28 du célèbre compositeur.

«Les pièces ne révèlent pas seulement deux mondes différents, mais deux formes différentes également. Alors qu’Étude noº1 est un solo de 35 minutes, Les 24 Préludes de Chopin est une pièce de groupe avec plusieurs danseurs, qui se compare davantage à un orchestre symphonique», explique Marie Chouinard.

Séduite par ces compositions de Frédéric Chopin datant de 1839, la chorégraphe a eu l’idée d’en transposer les partitions musicales en tableaux dansés. Un projet qui a vu le jour à Vienne en Autriche en 1999 et continue, encore aujourd’hui, d’être présenté à travers le monde en tournée.

Mouvements de l’âme

«J’ai décidé de travailler Les 24 Préludes de Chopin un jour que je marchais sur les Plaines d’Abraham à Québec, dans la tempête, avec cette musique dans mon walkman de l’époque. Je me souviens que chaque prélude faisait image et que je pouvais déjà voir les danseurs exécuter un mouvement, puis un autre. C’était clair, à ce moment, que j’allais faire quelque chose!, raconte Mme Chouinard. Ce sont 24 petites pièces écrites pour le piano, d’extraordinaires morceaux d’intelligence qui peuvent être joués en suite ou individuellement. J’ai chorégraphié chacun des préludes de manière à en rendre l’esprit; à travers la scénographie, la mise en scène, l’interprétation des danseurs, leurs passages sur scène et leurs mouvements», indique-t-elle.

Or, était-ce un pari difficile à relever que d’imaginer, en danse, cette œuvre de Chopin? «Ça n’a pas été difficile du tout! C’est une musique tellement pleine de sensibilité, de sensations et de mouvements de l’âme. Puis, la danse et la musique sont deux langages communs sans frontières, qui parlent aux gens de toutes cultures et langues confondues», souligne-t-elle.

Les pièces Étude noº1 et Les 24 Préludes de Chopin seront présentées à la salle Pauline-Julien le mardi 20 novembre, à 20h. Le spectacle sera précédé d’un apéro-danse en présence de la chorégraphe Marie Chouinard à 19h15 et suivi d’une rencontre avec les interprètes de la production. Info: 514 626-1616 ou www.pauline-julien.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!