Courtoisie Le pianiste Michael Kaeshammer sera en concert à la salle Pauline-Julien le jeudi 25 octobre prochain, à 20h. Spectacle présenté en formule Espace cabaret.

Pianiste reconnu pour son agilité, sa maitrise technique et ses exécutions d’une virtuosité acrobatique, Michael Kaeshammer charme à coup sûr le public. En vedette dans la série Musique de la salle Pauline-Julien, il montera sur scène pour une quatrième fois le 25 octobre prochain. Un jeudi sous les rythmes festifs du boogie-woogie!       

Son jeu est vivant, son style dynamique et ses performances au piano toujours interprétées avec brio. Autant de raisons pour lesquelles il est considéré comme l’un des pianistes canadiens les plus talentueux de sa génération. À vrai dire, un bref coup d’œil à la discographie de Michael Kaeshammer suffit pour avoir une idée de sa jeune, mais très prolifique carrière. Depuis l’album Days like these paru en 2007, l’auteur-compositeur-interprète a récidivé avec Lovelight en 2009 et Kaeshammer, lancé au mois d’avril 2011.           

Des populaires Cinnamon sun, Goodbye et Isabelle figurant sur ses opus précédents, aux dix pièces révélées sur son dernier disque, la recette musicale qu’il propose est unique. Du blues façon boogie-woogie, assaisonné d’influences jazz, soul, pop et R&B. Parmi ses plus récents succès: Rendez-vous, Heartbeat, The You-and-Me et A little bit of love. Des titres que le pianiste torontois d’origine allemande transportera avec lui à Sainte-Geneviève ce jeudi. Accompagné sur scène par une solide section rythmique, il y a fort à parier qu’il saura en mettre plein la vue à son public!  

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!