Sylvain Ryan Un homme de 29 ans relié aux gangs de rue a été assassiné par balle dimanche soir dernier dans le stationnement de la gare Beaurepaire à Beaconsfield.

Un influent membre de gang de rue, retrouvé blessé et inconscient dimanche soir dans le stationnement de la gare Beaurepaire à Beaconsfield, est finalement mort de ses blessures le soir même. Il avait visiblement été atteint de projectiles d’arme à feu.

Le corps de Jonathan Casthilo, membre du gang des Diplomats, a été découvert par des passants vers 21h30. Les secours sont arrivés peu après sur les lieux et ont transporté l’homme de 29 ans à l’hôpital. Un vaste périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur et les enquêteurs des crimes majeurs ont inspecté les lieux tôt lundi matin.

«La victime est connue des policiers, c’est un membre de gang de rue impliqué dans le trafic de stupéfiants», a affirmé l’agent Daniel Lacoursière, porte-parole du SPVM. Selon la police, il s’agit probablement d’un règlement de compte.

La victime, dont le surnom était «Birdgang», faisait partie des Diplomats depuis un certain temps. Il avait été arrêté lors d’une vague d’arrestations contre le gang, en septembre 2009. Les policiers avaient reçu des informations selon lesquelles Castilho avait menacé de mort deux individus et ont perquisitionné son domicile de Pointe-Claire. Ils ont saisi un pistolet de calibre 45, 46 balles, de la cocaïne, de la marijuana et des comprimés d’ecstasy.

Jonathan Casthilo a aussi été arrêté le 17 février 2010 avec d’autres individus liés au gang des Diplomats, dont le chef, Jonathan Klor. Les accusations portées contre Castilho dans ce dossier ont depuis été retirées. Klor a plaidé coupable à trois tentatives de meurtre et devrait connaître sa peine vendredi.

Ces violences s’inscrivaient dans une guerre de gangs entre les Diplomats et les Street Gangsters, dans les secteurs de Dollard-des-Ormeaux et Pierrefonds.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!