(Photo: Rob Amyot)

 Deux personnes sont mortes suite à un incendie violent qui a débuté vers 2h00 du matin le samedi  5 novembre, et qui a pris naissance dans leur appartement du 504, boulevard Saint-Jean à Pointe-Claire.

«J’ai été réveillé à cause d’une fumée dense qui s’est infiltrée dans ma chambre à coucher», a affirmé Allan McLaughlin, qui habite dans un appartement d’un bâtiment voisin, au coin de l’avenue Douglas-Shand. «Les camions des pompiers arrivaient l’un après l’autre et j’ai vu de mon balcon un pompier pratiquer une ouverture dans le toit.»

Les deux victimes sont le jeune Razmig Soukiassian, 14 ans, et sa mère Carolin Boghosian. Le plus jeune membre de la famille, Raffi, a été secouru à temps par Andrei Odorico, qui loue un appartement au rez-de-chaussée, et son ami Giancarlo Torino. Ils ont trouvé le jeune garçon dans le corridor de la bâtisse.

Selon les premières hypothèses, le feu s’est allumé de façon accidentelle après qu’une chandelle d’anniversaire ait été laissée sans surveillance dans l’appartement de Mme Boghosian. La famille venait de fêter l’anniversaire de Razmig Soukiassian. Cet appartement n’avait pas de détecteur de fumée fonctionnel. Lorsque l’alarme générale de la bâtisse a sonné, plusieurs résidants ont d’abord pensé qu’il s’agissait d’une fausse alarme, comme il y en a eu récemment.

M. McLaughlin a dit que les flammes étaient intenses, brûlant plusieurs mètres au -dessus du toit. «Même si la nuit était plutôt froide, je sentais la chaleur du feu de ma bâtisse.»  Environ une centaine de résidants ont été évacués du lieu de l’incendie, et tout le quartier a manqué d’électricité environ huit heures.

Selon l’agent porte-parole de la SPVM, Raphael Bergeron, les enquêteurs de la section des incendies criminels étaient sur place, et une autopsie sera pratiquée sur les deux victimes. «J’ai été engueulé par le pompier parce que les batteries de mon détecteur de fumée sont mortes», explique M. McLaughlin. Le feu s’est déclaré une nuit avant le changement d’heure, et plusieurs citoyens profitent habituellement de ce moment pour changer les batteries du détecteur.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!