Audrey Leduc-Brodeur

Le ministre canadien de l’Industrie, Christian Paradis, a confirmé le 30 mars que le gouvernement conservateur procédait toujours à des consultations sur le projet du Train de l’Ouest. Il ne s’est toutefois pas exprimé sur un investissement prochain de la part du fédéral dans ce dossier.                                                                                                                         

Le mouvement «Train de l’Ouest» demande la construction de nouvelles voies ferroviaires entre Sainte-Anne-de-Bellevue et le centre-ville de Montréal. Cela permettrait d’augmenter considérablement le nombre de départs des trains de banlieue dans la région.

Le gouvernement provincial a déjà annoncé son intention d’investir dans le projet. Il ne manque plus que l’accord du gouvernement fédéral. «Niveau financement, il est important de rappeler que les municipalités ont le retour de la taxe sur l’essence d’une façon permanente», a déclaré M. Paradis. «Mais du côté fédéral, le ministre des Transports, Denis Lebel, est seulement mandaté présentement pour faire des consultations avec les différents piliers municipaux et provinciaux.»

Du côté de la ville de Montréal, le maire Gérald Tremblay s’est dit déçu que le budget du ministre Jim Flaherty ne traite pas de certains dossiers de transport en commun, qui toucheraient notamment les habitants de l’Ouest-de-l’Île. «Je pense que depuis 2006, nous avons mis beaucoup d’effort dans la ville de Montréal. Le Quartier des spectacles, le Musée des Beaux-Arts, l’échangeur de Dorval. Ces trois projets-là ensemble ont coûté plusieurs milliards de dollars», a rappelé Christian Paradis. «Si le maire veut faire de ses projets de transport en commun des priorités, je l’invite à participer activement aux consultations du ministre Lebel.»

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!