équipe thunder Le joueur pee-wee Bruno Sénéchal (Vikings) se dirige vers la zone payante.

Les équipes de football des Vikings de L’Île-Bizard viennent de lancer leur saison en disputant deux séries de parties. Il faudra attendre au 23 septembre pour que les Vikings jouent à nouveau à domicile, au parc Eugène-Dostie. Lors des matchs d’ouverture contre St-Laurent, les équipes atome et pee-wee des Vikings sont sortis vainqueurs, tandis que le club moustique a été défait de peu. La semaine suivante, les Vikings moustiques et pee-wee ont joué sous un ciel radieux. Ils se sont frottés aux Patriotes de L’Île-Perrot, alors que les Vikings atomes ont affronté les Stallions Argent de St-Lazare. Les Vikings pee-wee menaient 20-14 au 3e quart, mais ils ont relâché la pression et ont finalement perdu 36-20. Les Vikings ont joué avec le nombre minimal de joueurs selon Football Québec. Incapables de remplacer leurs joueurs fatigués, ils n’ont pas été de taille en fin de partie. L’entraîneur-chef des Patriotes, Pierre Paul Dorelin, a fait appel à 5 différents demis à l’attaque aux 3e et 4e quarts. Grâce à des jeux de course sur les ailes, sa formation a complètement épuisé la défensive des Vikings. Les étoiles des Vikings ont été Bruno Sénéchal, qui a récolté 2 touchés et 150 verges en réceptions de passes et au sol, de même que Jacob Perreault, qui a cumulé le plus grand nombre de placages parmi les défenseurs des Vikings. Des mentions honorables vont aux bloqueurs des Vikings Nathan Windsor, Charles Thibodeau et Samuel Brassard, de même qu’au demi défensif Amine Malki. Du côté des Stallions, les demis offensifs Justin Bois D’Emghien, Thomas Blackburn et Anthony Alleyne comptent parmi les meilleurs attaquants de la journée. En catégorie moustique, les Vikings ont dû composer à nouveau avec un effectif réduit. L’intégrité des joueurs a même été menacée à un certain moment, les nombreuses blessures faisant en sorte de restreindre fortement le nombre d’athlètes en état de jouer. Malgré une défaite écrasante, les Vikings moustiques ont été inspirés par le jeu du demi-offensif Shawn Valentine. Celui-ci a couru plus de 200 verges et inscrit 5 touchés avant de recevoir une blessure qui l’a obligé à marcher. Jean-Mathieu Charbonneau et Raphael Germain ont également laissé entrevoir leur potentiel au cours de l’affrontement. Germain (un touché) et Charbonneau (attaquant et défenseur pendant l’essentiel du match) se sont illustrés en tant que vedettes des Vikings ce jour-là. Dans la catégorie atome, les Vikings (champions provinciaux en titre) ont triomphé de St-Lazare 36-6. Ces joueurs ont marqué des touchés : Glenn Valentine, Collins Obidigeo, Chekklu Esangbedo et Anthony Baptiste (2 touchés). Fait intéressant : deux des joueurs étoiles des Vikings durant le match, soit Simon Libersan et Glenn Valentine, n’ont pas encore 7 ans. Ils feront donc partie de la catégorie atome pour plusieurs années encore. Le vétéran Simon Sénécal (Vikings) a également joué un rôle de premier plan dans l’affrontement, notamment lors d’une course en fin de partie, où il a porté le ballon avec aplomb.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus