Alarie Photos Un camion de pompier perd le contrôle de son véhicule, un quartier de Pierrefonds plongé dans le noir.
Le chauffeur d’une autopompe de réserve de la caserne de Kirkland, ce grand camion de pompier équipé d’une pompe à incendie, répondait à un appel le soir du 25 décembre dernier, vers 21h28. Il descendait le boulevard Saint-Charles vers le nord, lorsqu’il a perdu le contrôle de son véhicule, un peu avant le boulevard Pierrefonds.

Il a finalement terminé sa course dans un poteau d’électricité d’Hydro-Québec, et dans deux cours arrière de maisons jumelées de la rue Elgin, cours qui sont attenantes au boulevard Saint-Charles. À ce moment-là, un 2e poteau est tombé, selon Hydro-Québec. Et avec eux, un transformateur électrique s’est retrouvé au sol, il s’est éteint d’un éclair visible jusqu’au boulevard Pierrefonds, selon les résidants du secteur. Chance inouïe, il n’y a pas eu de blessé,  affirme Élise Breault du Service de sécurité incendie de Montréal. Trois autres pompiers prenaient place à bord du véhicule. «Le véhicule n’a pas pu être déplacé tout de suite, il y avait des fils électriques sous le camion et au sol», explique Élise Breault. Une équipe d’intervention d’Hydro-Québec a été appelée, selon elle.

 Selon Jean-Philippe Rousseau, porte-parole d’Hydro-Québec, l’accident a provoqué une panne touchant 1045 clients d’Hydro-Québec. «On a manqué d’électricité à l’heure du souper, je recevais toute ma famille. On a mangé aux chandelles», se rappelle Raymond Douville, qui habite dans le quartier depuis une quarantaine d’années.

 Une équipe d’intervention d’Hydro-Québec a rétabli le courant vers une heure du matin, pour 1035 clients. «Les dix clients qui restaient étaient branchés directement sur le transformateur d’un des poteaux, il a donc fallu en planter deux nouveaux poteaux et transférer l’équipement», note Jean-Philippe Rousseau. C’est donc dans la journée du 26 décembre que la lumière est revenue pour ces dix résidences.

Si les poteaux ont été changés rapidement, ce n’est pas le cas des clôtures des cours arrière touchées par l’accident. Selon le voisinage, une équipe a amassé un plein conteneur de déchets liés à l’accident, le 26 décembre. Les résidants et leur assureur respectif devront adresser une demande à la Ville s’ils souhaitent un remboursement des dommages, explique Élise Breault.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus