François Lemieux Le Centre de santé et de services sociaux de l'Ouest-de-l'Île a tenu une conférence de presse mercredi pour annoncer qu’il procédera au rappel de 684 patients pour des examens de coloscopie incomplets effectués entre 2009 et 2012. 

Le médecin qui a effectué des centaines d’examens de coloscopie incomplets à l’Hôpital Lakeshore depuis 2009 avait déjà été sanctionné par le Collège des médecins. C’est du moins ce qu’ont révélé des journaux montréalais ce matin.

Le docteur Gilles Bourdon a été radié temporairement en 2009 pour des fautes semblables à celles qui obligent aujourd’hui de nombreux patients à repasser des examens de santé essentiels.

Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de l’Ouest-de-l’Île a annoncé mercredi matin qu’il devait rappeler 684 personnes en raison d’examens peu fiables.

«La reprise d’examens fait suite à une évaluation détaillée menée par le CSSS de l’Ouest-de-l’Île qui laisse présager que des examens de coloscopie réalisés par un médecin œuvrant dans l’établissement durant cette période pourraient être incomplets», a précisé le Dr Richard Germain, président du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens du CSSS, lors de la conférence.

Le CSSS avait toutefois refusé de dévoiler l’identité du docteur fautif.

«Des mesures de lois nous empêchent de révéler l’identité de la personne fautive. Toutefois, les patients concernés peuvent contacter les médias pour dire de qui il s’agit», explique Sandrine Charpentier, porte-parole du CSSS Ouest-de-l’Île.

Le docteur Gilles Bourdon a été démis de ses fonctions à l’hôpital Lakeshore en avril dernier. Depuis, son droit de pratique a été limité par le Collège des médecins. Il n’a plus le droit de faire des coloscopies ni des opérations dans un établissement public. Il s’est aussi engagé à ne procéder qu’à des consultations et à des interventions mineures en cabinet privé.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus