Collaboration spéciale «Le Cirque Orphelin» des Sages Fous, à voir dans le cadre de la Série inusitée de la salle Pauline-Julien le 29 mars.

Dans une cour arrière, entre de la tôle rouillée et un bric-à-brac d’objets ensevelis sous la poussière, les Sages Fous planifient un rendez-vous clandestin. Grâce à deux chiffonniers-ferrailleurs bricoleurs, des articles jetés aux poubelles vont se métamorphoser en une troupe d’artistes recyclés pour le moins inusités. D’étranges créatures qui peuplent Le Cirque Orphelin, à découvrir ce dimanche à la salle Pauline-Julien.

«L’esprit humain est construit de telle façon que, dès que les objets bougent, on leur prête vie. C’est notre manière d’essayer de comprendre le mystère de l’existence, la cosmogonie de l’univers et de raconter les histoires qui nous dépassent. Avec la marionnette, notre travail est justement de chercher à percer ce mystère», explique Jacob Brindamour, cofondateur, artiste créateur et directeur de la compagnie Sages Fous. Son métier: ‘dompteur de marionnettes’!

Un monde à l’échelle surhumaine
«Dans son potentiel de métamorphose et de changement d’échelle, la marionnette présente une infinité de possibilités. Elle peut aller à la fois dans l’infiniment petit et dans l’infiniment grand, car elle n’a pas d’échelle fixe. C’est pourquoi elle est parfaite pour parler de nos univers métaphysiques et imaginaires; parce que nous ne sommes pas contraints par la gravité, ni par l’échelle humaine», souligne le marionnettiste. Après avoir tourné Le Cirque Orphelin dans plusieurs pays, il est de retour avec les Sages Fous pour une série de représentations en sol québécois. «Ce spectacle a eu une grande carrière internationale et a remporté plusieurs prix, notamment en Europe, où nous avons beaucoup joué.»

«Nous sommes un théâtre d’image, alors ce que nous proposons au spectateur, c’est un univers de sensations, d’impressions et de souvenirs dans lequel il peut se créer ses propres histoires. Et puisque les gens ne se racontent pas toujours les mêmes histoires, chaque spectacle est très vivant. Pour nous les artistes, c’est vraiment excitant!», observe Jacob, qui se spécialise dans la marionnette pour adultes. «C’est une des formes d’art les plus anciennes qui remonte à la préhistoire et que plusieurs croient exclusivement destinée aux enfants, mais qui s’adresse d’abord aux adultes. Le rôle ultime de la marionnette est de faire le lien entre les hommes et le mystérieux. C’est le passeur vers l’au-delà, l’entremetteur de mystère.»

Les Sages Fous présenteront le spectacle «Le Cirque Orphelin» à la salle Pauline-Julien le dimanche 29 mars, à 15h. Public de 13 ans et plus. Informations: http://www.pauline-julien.com ou 514 626-1616.    

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!