La Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue entame la démolition de deux viaducs reliant la Métropolitaine au boulevard des Anciens-Combattants qui étaient condamnés depuis quatre ans.

La destruction de la première structure a débuté mardi matin à 6h et se poursuivait toujours en après-midi. Le deuxième viaduc qui est toujours en phase de désamiantage subira le même sort lundi prochain.

L’entreprise Construction Bau-Val Inc. qui a obtenu le contrat était à pied d’œuvre sur le site. Deux excavatrices munies de marteaux de démolition effectuaient les manœuvres visant à effriter le béton.

«On ne veut pas que d’énormes morceaux se détachent de la structure et fassent un bruit énorme, comme le viaduc est situé en bordure de l’Autoroute-40, ça pourrait perturber les automobilistes», mentionne Jonathan Cyr, chargé de projet en ingénierie de la municipalité, en compagnie de son collègue sur le chantier.

La fin d’une longue histoire
Pour la mairesse Paola Hawa, cette étape représente la fin d’une longue histoire. «Il n’y a plus de possibilité de retourner en arrière, car à partir de la semaine prochaine, ces structures seront choses du passé et nous serons dans une nouvelle phase pour Sainte-Anne-de-Bellevue, explique Mme Hawa présente lors des travaux. Il était temps.»

Dès septembre, une intersection en T sera aménagée en remplacement des deux viaducs. Ce futur aménagement inclura un feu de circulation et permettra à nouveau aux automobilistes de se rendre de façon permanente au centre-ville de la municipalité à partir de la Métropolitaine.

Les deux ponts d’étagement avaient été fermés en mars 2011 parce qu’ils étaient dangereux. Le dossier a traîné en longueur en raison de négociations avec le ministère des Transports pour le partage des coûts. Comme les viaducs enjambaient le chemin Sainte-Marie, ils n’étaient pas du ressort du gouvernement puisqu’ils ne traversaient pas une autoroute. Le ministère contribue finalement à hauteur de 1,4M$. Le coût total des travaux d’aménagement de l’intersection en T est de 3,4M$ incluant la démolition des viaducs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!