TC Media / Véronique Leduc Heather Maclauchlan trouve que les boîtes postales situées en face de chez elle sur la rue Graham sont mal situées.

La livraison du courrier dans les nouvelles boîtes postales communautaires de Postes Canada a débuté lundi dans différents secteurs de l’Ouest-de-l’Île. Ce nouveau mode de livraison ne fonctionne pas à plein régime, car plusieurs sites ne sont pas complétés.

À Pierrefonds, 20 092 foyers sont concernés par cette nouvelle façon de livrer le courrier, alors qu’à Pointe-Claire, Dorval, Lachine et une partie de Dollard-des-Ormeaux, 22 180 adresses sont touchées, selon les données du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).

Selon le STTP, l’installation de près de 50 sites de boîtes postales communautaires à Montréal, dont Pierrefonds et Dollard-des-Ormeaux n’était pas terminée à temps pour le 17 août.

«Au lieu de retarder le plan d’implantation avec le nouveau mode de livraison, ils ont choisi de procéder quand même, ce qui explique que des secteurs reçoivent encore le courrier à domicile, indique Alain Robitaille, responsable de la campagne Sauvons Postes Canada. C’est le cas pour une partie de Pierrefonds couvert par la succursale de Roxboro.»

Postes Canada indique toutefois que le nombre de sites à compléter est moindre que ce qui est divulgué par le syndicat. Selon la porte-parole, Anick Losier, sur 3031 sites dans la grande région de Montréal, moins de 150 emplacements ne sont pas terminés.

Moins de facteurs
Selon M. Robitaille, le nombre de facteurs a diminué de près de la moitié passant de 56 à 31 à Pierredonds.

Au lieu de faire les trajets à pieds de porte-à-porte dans le quartier, les employés se déplacent maintenant dans leur camion d’une boîte postale communautaire à l’autre.

Rencontré sur la rue Bastien, David est à l’emploi de Postes Canada comme facteur depuis huit ans et craint de perdre son emploi. « Pour le moment, je poursuis la livraison à domicile, mais je m’attends à perdre mon emploi éventuellement ou à être relocalisé pour faire de la livraison dans des quartiers très éloignés les uns des autres.»

«Sit-in» contre Postes Canada
Du côté des résidents, certains ont un ras-le-bol de la société d’État comme Claire-Marie Gagnon qui s’oppose farouchement à l’emplacement d’une boîte postale sur son terrain au coin des rues Ferncret et Graham. Elle a même tenté par un « sit in » pacifique d’empêcher la poursuite de travaux, le 16 août dernier.

«L’emplacement de la boîte postale est dangereux, car les automobilistes qui arrivent de la rue Ferncrest et tournent à droite sur Graham ne voient pas si une voiture est garée devant la boîte postale», explique la voisine de Mme Gagnon, Heather Maclauchlan.

Rappelons que le maire Coderre s’est rendu au parc-nature de l’Anse-à-l’Orme le 13 août pour procéder au démantèlement d’une dalle de béton servant à accueillir une boîte postale installée sans consultation.

Selon la porte-parole de Postes Canada, la société d’État veut accommoder les citoyens.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!