Rob Amyot/TC Media Les Mustangs midget AAA du North Shore ont porté à 7-0 leur fiche parfaite cette saison avec une victoire écrasante de 58-6 samedi soir à Dollard-des-Ormeaux contre les Hornets de Sun Youth.

Les Mustangs midget AAA du North Shore y sont allés d’une performance étincelante samedi soir au Glenn Francis McHugh Field à Dollard-des-Ormeaux, marquant sur chacune de leurs possessions de ballon et n’accordant que six maigres points aux champions en titre de l’an dernier, les Hornets de Sun Youth.

«Je ne sais pas si on avait déjà réussi ça avant (marquer sur chaque possession)», s’est exclamé l’entraîneur-chef du North Shore Jason Jourdenais au sujet du gain de 58-6 des siens.

Il y avait beaucoup de déception du côté des vaincus après le match. «Il aurait fallu qu’on exécute mieux. On n’a pas fait du bon boulot, spécialement en défensive. Nos plaqués et notre couverture étaient mauvais», a déploré l’entraîneur-chef des Hornets Earl De La Perralle.

Attaque balancée
Alors que l’attaque au sol a permis d’établir le tempo tôt dans la rencontre, le quart-arrière Matthew Zatkovic a commencé à utiliser à bon escient son jeu aérien au fur et à mesure que l’avance de son équipe se creusait.

Les locaux ont eu le temps de prendre une avance de 58 points avant que les Hornets ne marquent leur unique touché vers la fin du quatrième quart.

C’était une douce revanche pour le North Shore de pouvoir défaire Sun Youth après avoir subi contre eux la défaite en finale de la Ligue de Football Midget du Québec (LFMQ) en 2014.

«Mes jeunes, surtout les vétérans, étaient extrêmement motivés avant ce match. On avait perdu contre eux par trois points seulement en finale provinciale l’an dernier», a expliqué Jourdenais.

Le football en déclin?
Avec le gain, les Mustangs portent leur fiche parfaite à 7-0. L’équipe a jusqu’ici infligé des raclées à presque tous ses adversaires, obtenant trois blanchissages et n’allouant que 42 points, une moyenne de 6 points par partie. C’est une domination qu’on voit rarement dans une ligue aussi compétitive.

Bien qu’il vante les prouesses athlétiques de ses joueurs, l’entraîneur du North Shore pense qu’un déclin de popularité du football prive en ce moment ses adversaires de la profondeur, dont profitent les Mustangs.

«Le football obtient beaucoup de mauvaise presse en ce moment à cause des commotions cérébrales et beaucoup de parents retirent leurs enfants des programmes de football même aux niveaux inférieurs comme à 6-7-8 ou 9 ans», a-t-il avancé.

«Les équipes n’ont plus autant de joueurs qu’elles avaient avant. Alors que nous avons 48 joueurs, beaucoup de nos adversaires ont souvent seulement de 22 à 25 joueurs. Il y en a qui en ont 30. Mais aucune équipe n’a la profondeur que nous avons», a-t-il ajouté.

Les Mustangs jouent leur prochaine rencontre samedi, le 3 octobre contre les Barons à Saint-Bruno.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!