Afin d’aborder les enjeux locaux pendant cette campagne électorale, TC Media a invité les candidats des partis présents aux débats à répondre volontairement à une question par semaine sur des sujets relatifs à votre circonscription. Leur réponse écrite en maximum 150 mots est publiée intégralement. Leur participation n’est toutefois pas obligatoire.

Cette semaine, nous leur avons demandé si les riches devraient payer plus d’impôts que les pauvres ?

Frank Baylis LiberalFrank Baylis, Parti libéral
L’inégalité est souvent assimilée à la discrimination raciale ou au favoritisme, mais l’inégalité des chances est tout aussi importante à combattre. Demander aux mieux nantis de contribuer davantage aux finances publiques sert de rempart contre une fragmentation de notre société — une société où ceux qui ne parviennent pas à combler adéquatement leurs besoins fondamentaux sont aussi privés en termes d’opportunité et de bien-être. Le Parti libéral du Canada s’engage à faire face à cette disparité en mettant de l’avant un programme innovateur pour affecter plus de fonds aux ainés et aux familles afin que ceux-ci ne prennent davantage de retard, tout en demandant aux mieux nantis de contribuer plus au trésor public. La redistribution plus équitable de notre richesse nous donne les moyens, en tant que nation, de faire des choix plus responsables sur le plan environnemental et social. Tout le monde y gagne lorsque nous investissons dans les initiatives qui évitent à plusieurs de faire le choix entre leurs divers besoins fondamentaux tout en permettent finalement aux citoyens de contribuer à la pleine mesure de leur potentiel.

Lysane Blanchette Lamothe NPD-Pfds-DLysane Blanchette-Lamothe, NPD
Le NPD croit en effet que tout le monde doit faire sa juste part. Nous n’augmenterons pas les impôts des Canadiens, mais nous nous assurerons que tout le monde paient ses impôts sans possibilité d’échapatoir.
En fait, grâce aux paradis fiscaux que les conservateurs refusent d’éliminer, les mieux nantis et les grandes sociétés privent le gouvernement fédéral de près de 7 milliards $ par année. C’est de l’argent qu’on pourrait être en train d’investir dans nos infrastructures et notre système de santé.
Un gouvernement du NPD va donc supprimer l’échappatoire fiscale créée par les options d’achat d’actions, réévaluer les pratiques et normes de l’Agence du revenu du Canada (ARC), mettre fin aux transactions fantômes entre filiales et finalement doter l’ARC des ressources nécessaires afin de mettre le grappin sur les fraudeurs.

Nathalie Laplante BQ-Pfds-DNatalie Laplante, Bloc québécois
Nous proposons d’ajouter un 4e palier d’imposition pour les plus fortunés. Nous proposons d’augmenter les impôts, particulièrement pour les banques et les pétrolières. Nous sommes le seul parti à proposer d’utiliser ces sommes pour réduire le déséquilibre fiscal. Les transferts fédéraux aux provinces peuvent aider à financer les programmes sociaux, l’éducation ou la santé.

WeizeldAbraham Weizfeld, Parti vert
Ce n’est pas une question des contribuables en particulier qui compte plutôt que les grandes corporations subsidiaires américaines qui exploitent les ressources du Canada sans payer grand-chose et qui reçoivent des subventions du public.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!