François Lemieux/TC Media Le groupe Sauvons l'Anse à l'Orme a récolté 9597 signatures pour sa pétition contre le projet de développement immobilier Cap Nature dans Pierrefonds-Ouest.

La pétition du groupe Sauvons l’Anse à l’Orme qui s’oppose au projet de développement immobilier Cap Nature dans l’ouest de Pierrefonds-Roxboro représente la plus grande mobilisation citoyenne que la municipalité a connu depuis au moins 10 ans.

Bien que les signatures ne proviennent pas tous de résidents de l’arrondissement, le document, déposé au conseil municipal en début février, contient 9597 noms, environ 1,7 fois plus d’appuis que l’ensemble des pétitions déposées à l’arrondissement depuis 2006.

TC Media a appris grâce à la Loi sur l’accès à l’information que 76 autres pétitions ont été portées à l’attention de l’administration de l’arrondissement depuis une décennie. Ces pétitions totalisent 5683 signatures, 3914 signatures de moins que la pétition de Sauvons l’Anse à l’Orme commencée en mai 2015.

«Il est clair que les espaces naturels sont importants pour les gens maintenant, peut-être plus que jamais. On accorde souvent beaucoup de valeur à quelque chose lorsqu’on croit que l’on est en train de le perdre», précise la porte-parole de Sauvons l’Anse à l’Orme, Sue Stacho.

Le maire de l’arrondissement, Dimitrios (Jim) Beis, reconnaît l’importance de la mobilisation populaire contre le projet.

«C’est important parce que ces 9597 personnes ont exprimé leur volonté de ne pas voir ces terres développées, explique-t-il. Mais il ne faut pas oublier que si jamais la ville rachetait ces terrains, ça pourrait coûter très cher. L’ensemble des coûts pour l’expropriation ou le rachat n’a jamais été discutée».

Notons qu’une pétition déposée en 2015 afin de faire augmenter la présence policière dans le quartier Héritage sur le Lac contenait certains noms inscrits plus d’une fois.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!