FELIX O.J. FOURNIER | Collaboration spéciale

MONTRÉAL – Un jeune homme a comparu mercredi après-midi au palais de justice de Montréal pour avoir laissé craindre qu’il ne commette un acte de terrorisme.

Il avait été arrêté mardi dans l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro dans le cadre d’une opération d’envergure du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qui avait été menée en collaboration avec la Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Le jeune homme de 20 ans n’a pas encore été accusé d’actes criminels: il a été arrêté et détenu de façon préventive.

Il doit être de retour en Cour jeudi pour demander d’être remis en liberté. En contrepartie de celle-ci, il devra vraisemblablement s’engager devant un juge à respecter une série de conditions.

Des accusations pourraient aussi être portées à ce moment contre lui.

Mardi, environ 200 résidences avaient été évacuées tôt le matin dans ce secteur résidentiel de l’arrondissement de l’ouest de Montréal.

Le SPVM avait confirmé mardi sur son compte Twitter que cette évacuation, liée à des menaces proférées sur les réseaux sociaux, était finalement «non fondée».

Un porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière, n’avait pas voulu préciser la nature des menaces, mais selon une résidante du quartier, on l’avait informée qu’elle devait quitter «parce que quelqu’un avait peut-être des explosifs».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!