Matthew Murnaghan/Hockey Canada Les Lions du Lac Saint-Louis ont connu tout une fin de saison 2015-2016. En 38 matchs depuis le début du mois de janvier, ils n'ont connu qu'une seule séquence de deux défaites consécutives

Les Lions du Lac Saint-Louis sont passés bien près de remporter un championnat canadien midget AAA la semaine dernière, perdant par un but la demi-finale qui les opposait aux Vito’s de St. John le 23 avril à Quispamsis, au Nouveau-Brunswick. Le lendemain, l’équipe de l’Ouest-de-l’Île s’est emparée de la médaille de bronze en défaisant les Bobcats de Lloydminster.

C’est donc sur une note positive que les Lions terminent une saison 2015-2016 ponctuée de hauts et de bas, eux qui avaient terminé la saison régulière au 11e rang au classement général de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

«Il n’y a personne, ni au Lac Saint-Louis, ni au Québec qui pensait qu’on avait une chance de même gagner une série cette année. En ce moment, la déception est encore là. Mais, je suis tellement fier de ces gars, affirme l’entraîneur-chef des Lions, Jon Goyens. Les joueurs sont quand même contents et très fiers de leur performance».

Après avoir dominé leurs adversaires avec cinq victoires et aucune défaite lors du tournoi à la ronde qui a débuté le 18 avril, les Lions se trouvaient en bonne position pour la demi-finale contre St. John cinq jours plus tard. Les Lions avaient d’ailleurs battu les Vito’s 5-0 lors de leur dernier match de qualification.

Demi-finale
Les Lions ont marqué le premier but et dominé 17-4 au chapitre des tirs au but en première période, mais ont toutefois manqué plusieurs bonnes chances de marquer. Au deuxième engagement, les joueurs ont commencé de jouer nerveusement.

«L’autre équipe est plus âgée que la nôtre. Ils ont pris beaucoup d’énergie de la foule et commencé à vraiment patiner. On avait un peu peur de perdre. On voyait la nervosité qui commençait à se pointer dans notre jeu avec la rondelle, sans la rondelle et dans nos changements. L’énergie sur le banc n’était pas la même que d’habitude», raconte Goyens.

Les Lions ont finalement vu leurs adversaires marquer deux buts dans les six dernières minutes du match pour l’emporter 2-1.

«C’est malheureux, parce qu’on était vraiment confiants que si on avait gagné la demi-finale, on aurait gagné la finale, déplore l’entraîneur-chef du Lac Saint-Louis. C’est facile à dire, mais notre équipe est construite comme ça. On connait nos joueurs».

Le lendemain, les Lions sont sortis en force contre les Bobcats de Lloydminster, une équipe de l’Ouest canadien, pour ne pas repartir les mains vides du tournoi.

Après avoir pris les devants en première période, les Lions ont explosé en deuxième période avec cinq buts pour finalement l’emporter 6-2.

«On prenait des décisions plus confiantes avec la rondelle. On faisait des passes sur la palette. Ce sont des jeux offensifs qu’on leur montre à l’année longue et qu’ils sont habitués à faire. On est revenus beaucoup plus à notre style de jeu, ce qui nous avait manqué en demi-finale.», croit Goyens.

Les Lions en étaient à une huitième présence au championnat canadien midget AAA. Le Lac Saint-Louis a remporté ce titre trois fois. La dernière fois que les Lions avaient atteint la Coupe Telus était en 2011.

L’édition 2011 des Lions avait également remporté le bronze et comptait dans ses rangs plusieurs joueurs qui évoluent présentement pour des équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) comme Michael Matheson, Jonathan Drouin et Anthony Duclair.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!