Photo: Gracieuseté L'APTS compte 32 000 membres au Québec.

Les centres locaux de services communautaires (CLSC) de Pierrefonds et du Lac Saint-Louis dans l’Ouest-de-l’Île risqueraient de bientôt perdre six professionnels de la santé au profit des groupes de médecine familiale (GMF) selon l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

La répondante politique de l’APTS, Josée Asselin, prétend que ces transferts réduiront l’accessibilité aux soins, en particulier pour les clientèles les plus vulnérables. Sur les six postes à transférer, cinq sont des travailleuses sociales qui font présentement de la prévention à domicile.

«En GMF, il n’y a pas de service à domicile. Les professionnels transférés ne seront pas remplacés dans les CLSC. Ces professionnels ont déjà de 50 à 80 patients à leur charge. Les personnes les plus vulnérables qui demeurent à domicile vont encore attendre pour avoir des services, et on sait que les listes d’attente sont déjà excessivement longues», dit Mme Asselin.

Cette dernière mentionne que le personnel des deux CLSC est anxieux en ce moment. «Ils ne savent pas d’ils seront obligés d’aller en GMF ou pas. On changerait complètement leur expertise de travail», affirme Mme Asselin qui aurait obtenu cette information du département des relations de travail du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île.

Selon l’APTS, une nutritionniste devrait être transférée en plus de cinq travailleuses sociales vers trois GMF situés dans l’Ouest-de-l’Île, soit le Centre médical Brunswick et le GMF Stillview à Pointe-Claire ainsi que le GMF Médistat à Pierrefonds-Roxboro.

Mme Asselin a également mentionné qu’un poste de kinésiologue qui est présentement à pourvoir au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île pourrait également être transféré dans un GMF.

Appelée à commenter la situation, une porte-parole du CIUSSS a toutefois indiqué que les services à domicile seront maintenus malgré les transferts et qu’il n’y aura aucune rupture de service.

«Le but est d’offrir des services dans un seul lieu pour assurer une meilleure accessibilité aux soins. Sept professionnels seront transférés vers les GMF pour permettre aux personnes inscrites en GMF, notamment les plus vulnérables, de recevoir dans un seul lieu la presque totalité des services requis. Ils y retrouveront une équipe interdisciplinaire complète et bénéficieront par le fait même d’une meilleure prise en charge. Pour les personnes non inscrites en GMF, les services seront assurés comme avant dans les CLSC», confirme-t-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!