L’Hôpital Saint-Anne est devenu officiellement lundi matin un Centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) sous la gouverne du CIUSSS de l’Ouest-de-L’Île. Quelque 288 anciens combattants y demeureront en plus de patients de la Montérégie et de Montréal.

Le transfert de juridiction de l’Hôpital Sainte-Anne du fédéral au provincial a été officialisé en présence de dignitaires à Sainte-Anne-de-Bellevue.

«C’est un moment historique à plusieurs égards parce que Sainte-Anne est le dernier hôpital pour anciens combattants sous juridiction fédérale. Les services offerts aux anciens combattants vont continuer d’être offerts avec le même niveau de qualité», a indiqué le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

«Quand notre nation a fait appel à eux, les hommes et femmes en uniforme ont fait de leur mieux pour la protéger. Nous avons tous un devoir de gratitude envers eux et nous devons nous assurer qu’ils sont bien traités», a quant à lui affirmé le ministre des Anciens combattants, Kent Hehr.

À court terme, 32 lits d’hébergement seront réservés pour des patients de la Montérégie. À long terme, 128 lits seront disponibles pour cette région.

De plus, 96 patients du Centre de soins prolongés Grace Dart, situé dans l’Est de Montréal, ont accepté un transfert vers l’Hôpital Sainte-Anne et y seront déménagés d’ici le 30 septembre. Par la suite, les autres lits disponibles seront dédiés aux patients de la région de Montréal.

«La quasi-totalité des résidents qui seront transférés du Grace Dart ont de la famille dans l’Ouest-de-l’Île. Progressivement, l’institution sera au complet offerte à la population de Montérégie et de Montréal. C’est un ajout très significatif en capacité de service à donner à la population âgée de la grande région montréalaise», souligne le ministre Barrette.

La moyenne d’âge des vétérans soignés à l’Hôpital Sainte-Anne est de 92 ans.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!