François Lemieux/TC Media Le terrain situé au 86, boulevard Hymus à Pointe-Claire devrait être bientôt décontaminé par le gouvernement du Québec.

Devant l’inaction des anciens propriétaires, Québec a décidé de décontaminer l’ancien site de Reliance sur le boulevard Hymus, à Pointe-Claire. Contaminé en 2013 aux biphényles polychlorés (BPC) à la suite d’un déversement, le ministère de l’Environnement effectuera les travaux à l’interne et en refilera la facture aux deux entreprises jugées fautives.

«Je me suis engagé à ce que le gouvernement procède à la décontamination des terrains si les entreprises faisaient défaut de se conformer. C’est ce que nous ferons», a déclaré par communiqué le ministre de l’Environnement, David Heurtel.

Les travaux comprennent également le suivi environnemental des eaux souterraines. Deux appels d’offre ont été lancés après que Juste Investir et Les Équipements de puissance Reliance aient refusé de se conformer à une ordonnance émise en février.

Juste Investir avait tout de même présenté un plan de caractérisation de certains terrains voisins. Le ministère avait transmis par lettre des commentaires en date du 19 mai et du 6 juin. Une date butoir, fixée au 13 juin, pour une réponse n’a pas été respectée.

Quant à Les Équipements de puissance Reliance, celle-ci aurait, selon Québec, répondu dans une lettre que «sa situation financière s’était détériorée depuis 2013 et que la propriété ne lui appartenait plus, ayant été adjugée par la Ville de Pointe-Claire à Juste Investir inc. pour taxes impayées».

Réactions
Le chef du Parti vert du Québec, Alex Tyrrell, déplore notamment le fait que Québec n’a pas mis de l’avant un échéancier pour les travaux prévus.

«C’est tout de même une bonne nouvelle de voir le gouvernement prendre contrôle du site. Mais c’est quand même loin d’être terminé. Reste à savoir quand les travaux seront effectués et quelles mesures seront prises pour les terrains des maisons résidentielles voisines», indique-t-il.

Le maire de la Ville de Pointe-Claire, Morris Trudeau, s’est dit satisfait de la décision du ministre Heurtel. «Cette annonce permet d’entreprendre la dernière étape qui mènera à la décontamination complète dans les mois à venir», souligne-t-il dans un communiqué.

La Direction régionale de la santé publique (DRSP) a indiqué à plusieurs reprises que la présence de sols contaminés ne représente pas un risque pour les résidents qui demeurent à proximité, ni pour les travailleurs des entreprises situées sur les terrains adjacents.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!